Thulé, culture de

La culture de Thulé (1000 à 1600 ans apr. J.-C.) représente l'expansion des Esquimaux de l'Alaska dans l'Arctique canadien vers l'an 1000 de notre ère et le déplacement graduel des paléo-Esquimaux de Dorset qui occupaient jusqu'alors cette région.

Archet d
Ivoire de l'île de Baffin, dans les Territoires du Nord-Ouest; culture thulée (avec la permission des Musées nationaux du Canada).
Peigne
Peigne en défense de morse, région de Pelly Bay, dans les Territoires du Nord-Ouest; culture thulée (avec la permission du Eskimo Museum de Churchill).
Thulée, habitation d
Les planchers et les murs du bas sont recouverts de dalles fabriquées en roches fissurables, et le toit est supporté par des ossements de baleines recouverts de peaux et de dalles de roche. L'habitation est ensuite recouverte de tourbe (avec la permission du Musée canadien des civilisations).
Épissoir
Épissoir en ivoire, île de Baffin, aux Territoires du Nord-Ouest; culture thulée (avec la permission des Musées nationaux du Canada).

La culture de Thulé (1000 à 1600 ans apr. J.-C.) représente l'expansion des Esquimaux de l'Alaska dans l'Arctique canadien vers l'an 1000 de notre ère et le déplacement graduel des paléo-Esquimaux de Dorset qui occupaient jusqu'alors cette région.

Les gens de Thulé ont apporté avec eux une technologie avancée pour la chasse aux mammifères marins, mise au point dans la région de la mer de Béring. Ils chassaient des animaux aussi grands que la baleine boréale, ce qui leur permettait d'entreposer suffisamment de nourriture pour hiverner dans des villages permanents composés de maisons construites avec des pierres, des os de baleine et de la tourbe.

La plupart des artefacts de Thulé sont faits d'os, de bois de cervidés, d'ivoire et de bois. Les gens de Thulé utilisaient peu d'outils en pierre, préférant les bords tranchants du métal qu'ils récupéraient dans des gisements naturels ou que leur remettaient les peuples groenlandais. Au XVIIe siècle, la culture de Thulé a connu un déclin dû à la détérioration des conditions climatiques et à l'introduction de maladies européennes, mais ce peuple a continué à occuper l'Arctique canadien. Il est l'ancêtre direct des Inuits.


Guide pédagogique perspectives autochtones

Lecture supplémentaire

  • Robert McGhee, Canadian Arctic Prehistory (1978).

Liens externes