Trent Affair

L'affaire du Trent est la plus grave crise diplomatique survenue entre le gouvernement britannique et le gouvernement fédéral des États-Unis durant la GUERRE DE SÉCESSION.

Trent Affair

L'affaire du Trent est la plus grave crise diplomatique survenue entre le gouvernement britannique et le gouvernement fédéral des États-Unis durant la GUERRE DE SÉCESSION. Le 8 novembre 1861, le capitaine Charles Wilkes de la marine de guerre nordiste arraisonne le Trent, un navire marchand et postal anglais, dans les eaux neutres entre La Havane (Cuba) et Londres, pour capturer deux émissaires confédérés délégués à Londres et Paris. En Angleterre comme dans les colonies britanniques d'Amérique du Nord, on réagit à l'annonce de cette capture (en violation flagrante de la neutralité britannique), en exigeant que le gouvernement américain présente ses excuses et rende les diplomates. Il semble y avoir menace de guerre entre l'Angleterre et les États nordistes, et le Canada risque de devenir un champ de bataille. Les dirigeants coloniaux et provinciaux discutent de la meilleure façon de défendre le pays. Quand les troupes britanniques envoyées pour renforcer les maigres garnisons aux frontières sont obligées de traverser le Maine pour gagner le Canada, les dirigeants canadiens se rendent compte de la vulnérabilité de leur patrie. La crise se calme. Les Nordistes libèrent les commissaires confédérés le 26 décembre, sans toutefois présenter d'excuses.


Liens externes