Alberto Pérez-Gómez

Alberto Pérez-Gómez (24 déc. 1949, Mexico, Mex.). Après avoir obtenu un baccalauréat en architecture et en génie à Mexico, il poursuit ses études à l'Université Cornell, puis obtient une maîtrise ès arts (1975) ainsi qu'un doctorat (1979) de l'Université d'Essex en Angleterre.

Alberto Pérez-Gómez (24 déc. 1949, Mexico, Mex.). Après avoir obtenu un baccalauréat en architecture et en génie à Mexico, il poursuit ses études à l'Université Cornell, puis obtient une maîtrise ès arts (1975) ainsi qu'un doctorat (1979) de l'Université d'Essex en Angleterre. Il donne de nombreux cours et conférences en Amérique du Nord et en Europe.

Le professeur Pérez-Gómez a occupé des postes aux universités de Mexico, Houston, Syracuse et Toronto, ainsi qu'à l'Architectural Association in London (association des architectes de Londres). Il dirige l'école d'architecture de l'Université Carleton d'Ottawa, de 1983 à 1986. En 1987, il est nommé professeur titulaire de la chaire Saidye Rosner Bronfman d'histoire de l'architecture à l'Université McGill, où il est actuellement directeur du programme de maîtrise et de doctorat en Histoire et théorie de l'architecture. De 1990 à 1993, il est directeur de l'Institut de recherche en histoire de l'architecture, établissement cofinancé par le Centre Canadien d'Architecture, l'université de Montréal et l'université McGill.

En 1983, il écrit Architecture and the Crisis of Modern Science (traduction française : L'architecture et la crise de la science moderne), ouvrage qui reçoit en 1984 le prestigieux prix Alice Davis Hitchcock pour l'érudition dans le domaine de la théorie de l'architecture. Traduit dans plusieurs langues, cet ouvrage confirme sa réputation internationale d'historien et de théoricien de l'architecture provocateur et influent, qui s'inspire de la phénoménologie, de l'herméneutique et du surréalisme.

Il a aussi écrit Polyphilo or The Dark Forest Revisited (1992), un ouvrage portant sur l'architecture qui reprend l'histoire d'amour du roman/traité du XVe siècle, intitulé Hypnerotomachia Poliphili, en des termes de la fin du XXe siècle. Il a rédigé la préface d'Ordonnance for the Five Kinds of Columns after the Method of the Ancients (1993), traduction de l'ouvrage de Claude Perrault qui remporte l'International Architecture Book Award de l'AIA en 1994. Il a cosigné avec Louise Pelletier l'ouvrage intitulé Architectural Representation and the Perspective Hinge (1997), lequel retrace l'histoire et la théorie de la représentation architecturale européenne moderne.

Le professeur Pérez-Gómez est aussi codirecteur d'une collection de livres intitulée CHORA: Intervals in the Philosophy of Architecture, un recueil d'essais qui explorent des questions fondamentales concernant la pratique de l'architecture, par l'entremise de son histoire et de ses théories. Il a publié de nombreux articles dans Journal of Architectural Education, AA Files, Arquitecturas Bis, VIA, Architectural Design, ARQ, SKALA, A+U, Perspecta et dans bien d'autres périodiques.

Figure mondialement reconnue de l'histoire et de la théorie de l'architecture, le professeur Pérez-Gómez a influencé par ses oeuvres bon nombre d'étudiants en architecture au Canada et ailleurs dans le monde.