Alma

Issue de l'industrie du bois de sciage en 1860, Alma devient rapidement une paroisse agricole prospère. Elle entre de plain-pied dans l'ère industrielle en 1923 avec le début de la construction de la centrale hydroélectrique d'Isle-Maligne sur la Grande-Décharge.

Alma

Alma, ville du Qc; pop. 29 998 (recens. 2006), 30 126 (recens. 2001), const. en 1979. Alma est située à l'embouchure de la rivière Saguenay, près du Lac Saint-Jean, à 230 km au nord de Québec. Chef-lieu du comté Lac-Saint-Jean-Est, siège du district judiciaire du même nom, la ville actuelle comprend cinq anciennes municipalités : Alma, Riverbend, Isle-Maligne, Naudville et la paroisse d'Alma.

Issue de l'industrie du bois de sciage en 1860, Alma devient rapidement une paroisse agricole prospère. Elle entre de plain-pied dans l'ère industrielle en 1923 avec le début de la construction de la centrale hydroélectrique d'Isle-Maligne sur la Grande-Décharge. Une fois la construction terminée en 1926, la centrale alimente l'aluminerie d'Arvida et la papeterie Price à Alma. La population quintuple entre 1921 et 1931.

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, Alcan y établit une aluminerie qu'elle agrandit dans les années 50. À la même époque, Alma devient un centre d'activités tertiaires pour la région du Lac-Saint-Jean (commerce, services professionnels, hôpital, collège). Centre géographique du Saguenay -Lac-Saint-Jean, Alma accueille différentes organisations régionales. Elle est aussi le point de départ de croisières sur le lac Saint-Jean.