Atikokan

Atikokan, canton de l'Ontario; pop. 2787 (recens. 2011), 3293 (recens. 2006); const. en 1954. Situé dans le Nord-Ouest de l'Ontario sur la rivière Atikokan, à 220 km à l'ouest de Thunder Bay. Atikokan est un mot ojibwa signifiant « os de caribou ».

Atikokan, canton de l'Ontario; pop. 2787 (recens. 2011), 3293 (recens. 2006); const. en 1954. Situé dans le Nord-Ouest de l'Ontario sur la rivière Atikokan, à 220 km à l'ouest de Thunder Bay. Atikokan est un mot ojibwa signifiant « os de caribou ». La fondation de la communauté d'Atikokan, où vivent la plupart des résidents du canton, remonte à l'année 1899, lorsque le Chemin de fer Canadien du Nord entraîne la création d'un lotissement urbain. Le petit hameau situé en zone forestière vierge demeure inchangé jusqu'aux années 1940, époque où l'on commence l'exploitation d'importants gisements de minerai de fer dans les environs du lac Steep Rock. Après la Deuxième Guerre mondiale, Atikokan devient l'une de plusieurs localités prospères des régions minières de l'Ontario, mais l'activité minière décline vers la fin des années 1970. Atikokan se trouve au cœur d'une populaire région de loisirs en milieu sauvage, très fréquentée en été comme en hiver. Porte d'entrée du Parc provincial Quetico, Atikokan vit aujourd'hui de l'industrie forestière et du tourisme.