Au clair de la lune

Dans le quatrième long-métrage d'André Forcier, Au clair de la lune (1983), un ancien champion du bowling vit dans sa Chevrolet Sedan verte de 1971 derrière le Moonshine Bowling Alley de Montréal. Une nuit, il découvre un homme presque mort de froid et le ranime.

Au clair de la lune

Dans le quatrième long-métrage d'André Forcier, Au clair de la lune (1983), un ancien champion du bowling vit dans sa Chevrolet Sedan verte de 1971 derrière le Moonshine Bowling Alley de Montréal. Une nuit, il découvre un homme presque mort de froid et le ranime. Alors que Bert (Guy L'Ecuyer) rêve de regagner son titre de bowling, François (Michel Côté), qui prétend être originaire de la terre mythique d'Albinie, peut littéralement marcher sur l'air. François s'installe dans la voiture avec Bert et ils développent une tendresse étonnante.

Au clair de la lune n'est pas aussi sombre que Bar Salon, également de Forcier, mais il traite encore de gens en marge de la société sans les juger ni les plaindre. L'histoire de Bert et François est enracinée dans la société québécoise - lorsque le ministre québécois Pierre Laporte est assassiné en novembre 1970, ses meurtriers, membres du FLQ, mettent son corps dans le coffre du même modèle de Chevrolet verte - mais son sujet est universel. Au clair de la lune est un film très triste et poétique au sujet de personnes abandonnées et assoiffées de miracles; il s'agit autant d'une allégorie historique que d'une pantalonnade surréaliste.

Au clair de la lune est tourné en 1979, mais n'est distribué commercialement qu'en 1983. Le scénario est coécrit par Forcier, L'Ecuyer, Côté et plusieurs autres et reçoit quatre nominations aux prix Génie en 1984 : ceux des meilleurs costumes, de la meilleure réalisation, de la meilleure musique originale et de la meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (L'Ecuyer).