Bataille des plaines d’Abraham (résumé en langage simple)

La bataille des plaines d’Abraham s’est déroulée le 13 septembre 1759. Les plaines d’Abraham se trouvent dans la ville de Québec. La bataille opposait les Français, ainsi que leurs alliés autochtones, et les Britanniques. Les Britanniques ont gagné. Cette bataille a été une défaite majeure pour les Français. Peu après, la France a perdu le Québec. En 1763, la France a cédé l’ensemble du Canada à la Grande-Bretagne. L’ère de la Nouvelle-France était terminée. Jusqu’à la Confédération, en 1867, la Grande-Bretagne a contrôlé les colonies qui allaient devenir le Canada. (Voir Confédération (résumé en langage simple).)

(Cet article est un résumé en langage simple sur la bataille des plaines d’Abraham. Si vous souhaitez approfondir le sujet, veuillez consulter notre article intégral, intitulé Bataille des plaines d’Abraham.)

La bataille des plaines d’Abraham s’est déroulée le 13 septembre 1759. Les plaines d’Abraham se trouvent dans la ville de Québec. La bataille opposait les Français, ainsi que leurs alliés autochtones, et les Britanniques. Les Britanniques ont gagné. Cette bataille a été une défaite majeure pour les Français. Peu après, la France a perdu le Québec. En 1763, la France a cédé l’ensemble du Canada à la Grande-Bretagne. L’ère de la Nouvelle-France était terminée. Jusqu’à la Confédération, en 1867, la Grande-Bretagne a contrôlé les colonies qui allaient devenir le Canada. (Voir Confédération (résumé en langage simple).) (Cet article est un résumé en langage simple sur la bataille des plaines d’Abraham. Si vous souhaitez approfondir le sujet, veuillez consulter notre article intégral, intitulé Bataille des plaines d’Abraham.)


“A View of the Taking of Quebec”, 13 September 1759.

Guerre de Sept Ans

La bataille des plaines d’Abraham est un épisode important de la guerre de Sept Ans en Amérique du Nord. (VoirGuerre de Sept Ans (résumé en langage simple).) La France et la Grande-Bretagne se battent partout dans le monde. Elles essaient toutes deux de devenir la plus puissante nation impériale au monde. La guerre éclate en 1756. Au début, les Français et leurs alliés autochtones remportent de nombreuses victoires. Après quelques années, cependant, les Britanniques et leurs alliés autochtones deviennent plus puissants. En 1758, ils prennent Louisbourg, qui se trouve sur l’île du Cap-Breton. Puis ils s’emparent d’autres régions autour de Québec, ce qui rend la ville plus facile à attaquer. Québec est la plus grande ville de la Nouvelle-France.

L’attaque de Québec

Le chef des forces britanniques est James Wolfe. Il commande à peu près 11 000 hommes. L’armée française dispose approximativement de 18 000 hommes. Environ 11 000 d’entre eux font partie de la milice canadienne. Les autres sont des soldats réguliers et des marins. Il y a aussi à peu près 1 800 soldats autochtones. L’armée française est dirigée par Louis-Joseph de Montcalm. Durant l’été 1759, les Britanniques commencent à attaquer des lieux situés près de Québec. Pendant un certain temps, James Wolfe cherche le meilleur endroit pour attaquer Québec. Il choisit de débarquer ses forces à quelques kilomètres de la ville. Le 13 septembre, après avoir vaincu un petit groupe de soldats français et escaladé des falaises, les Britanniques atteignent les plaines d’Abraham.

Le général Montcalm attaque rapidement les Britanniques. Il espère empêcher le reste de l’armée britannique d’accéder aux plaines d’Abraham. Les soldats britanniques sont expérimentés et professionnels. Peu après le début de la bataille, le général Wolf est tué. Le général Montcalm est atteint d’une balle et meurt le lendemain. Finalement, les Britanniques emportent la bataille.

Conséquences

Malgré cette défaite, les Français et leurs alliés autochtones continuent à combattre pendant plusieurs années. Une des plus importantes batailles se déroule dans un petit village appelé Sainte-Foy. Les Britanniques perdent. Les Français assiègent ensuite Québec. Toutefois, ils ne réussissent pas à reprendre la ville. Peu après le siège, les Britanniques parviennent à retourner la situation à leur avantage. En septembre 1760, ils remportent leur plus importante victoire après la bataille des plaines d’Abraham. Ils défont les Français et leurs alliés autochtones en septembre 1760. C’est la dernière grande bataille de la guerre de Sept Ans en Amérique du Nord.

En 1763, les Français et les Britanniques signent le Traité de Paris. La France cède la totalité du Canada à la Grande-Bretagne. Grâce à ce traité, la Grande-Bretagne contrôle maintenant un immense empire en Amérique du Nord, qui inclut les 13 colonies. En échange de la cession du Canada, les Français reçoivent les îles de Saint-Pierre et Miquelon dans le golfe du Saint-Laurent. Les Britanniques cèdent aussi les îles de la Martinique et de la Guadeloupe, dans les Caraïbes. La bataille des plaines d’Abraham a conduit au traité de Paris. En ce sens, cette bataille est un des plus importants événements de l’histoire du Canada.