Commission de secours d'Halifax

À la suite de l'EXPLOSION D'HALIFAX, la Commission de secours d'Halifax entre en activité le 6 décembre 1917 en tant que comité d'urgence chargé d'apporter des secours immédiats.

Commission de secours d'Halifax

À la suite de l'EXPLOSION D'HALIFAX, la Commission de secours d'Halifax entre en activité le 6 décembre 1917 en tant que comité d'urgence chargé d'apporter des secours immédiats. En avril 1918, une commission de trois hommes est constituée par une loi provinciale afin de gérer un fonds de 30 millions de dollars destiné aux soins médicaux, au bien-être social, à l'indemnisation et à la reconstruction. La destruction totale et la misère persistante déclenchent la mise en oeuvre rapide de diverses mesures innovatrices d'urbanisme et de réadaptation sociale, notamment un plan directeur d'aménagement urbain en 1921 et le premier projet de logements publics au Canada, l'ensemble résidentiel Hydrostone, construit dans le secteur ravagé et géré par la Commission. En 1948, les priorités de la Commission ne sont plus les mêmes et elle devient une commission de pension. En 1976, alors qu'elle dispose encore de 1,5 million de dollars et a la charge de 65 personnes invalides, la Commission de secours d'Halifax est abolie et ses responsabilités sont dévolues à la Commission canadienne des pensions.