Corner Gas

Corner Gas est une comédie de situation, créée par le comédien Brent Butt, diffusée durant six saisons, de 2004 à 2009, sur CTV. Elle est considérée comme l’une des comédies télévisuelles canadiennes les plus populaires et les plus influentes. La série, qui met en vedette les citoyens plutôt excentriques d’une ville fictive de la Saskatchewan, Dog River, remporte un succès instantané lors de sa première diffusion début 2004, attirant une moyenne d’un million de téléspectateurs par épisode. Connue pour son mélange retenu et finalement assez sobre de personnages excentriques, pour son humour pince-sans-rire et pour le charme d’une ruralité rustique, mais empreinte de sagesse populaire, cette série a battu à plusieurs reprises les records d’audience pour une comédie télévisée scénarisée au Canada. Elle a remporté quatre prix de la Guilde canadienne des réalisateurs, neuf Canadian Comedy Awards, cinq prix du scénario de la Writers Guild of Canada et sept Prix Gemini, dont trois dans la catégorie Meilleure série comique. Depuis 2018, elle s’est poursuivie avec une version animée, Corner Gas Animated.



Brent Butt

Synopsis

La série tourne autour de Brent Leroy, joué par Brent Butt, propriétaire et exploitant de la station‑service locale de la petite ville fictive de Dog River, en Saskatchewan. Oscar, son père, un vieux grippe‑sou, interprété par Eric Peterson, a récemment pris sa retraite de l’entreprise familiale, tandis que sa mère, Emma, jouée par Janet Wright, son meilleur ami, Hank Yarbo, interprété par Fred Ewanuick, sa collègue Wanda Dollard, jouée par Nancy Robertson, et les policiers Davis Quinton et Karen Pelly, respectivement interprétés par Lorne Cardinal et  Tara Spencer‑Nairn, complètent la galerie de personnages de la série.

Dog River va connaître une forte secousse lorsque Lacey Burrows, jouée par Gabrielle Miller, y déménage en provenance de Toronto pour exploiter le Ruby Café, un café‑restaurant, situé près de la station‑service, qu’elle a hérité de sa défunte tante. La série suit les hauts et les bas des personnages en montrant leur quotidien dans une ville où, comme le dit la chanson qui constitue le leitmotiv musical de la série, « Y s’passe pas grand‑chose! »

Contexte

Brent Butt naît et grandit à Tisdale, en Saskatchewan. À 20 ans, il quitte le domicile parental pour embrasser une carrière dans la comédie. Après avoir réussi, il se demande à quoi aurait ressemblé sa vie s’il était resté dans sa ville natale. Dans une interview au Globe and Mail, il précise qu’il a répondu à cette question en se disant qu’il aurait probablement dirigé la station‑service locale et ajoute qu’en y réfléchissant, il a trouvé cette idée plutôt amusante.

À partir de cette hypothèse, Brent Butt écrit tout d’abord un scénario de long‑métrage, puis, après avoir décidé que l’histoire est finalement plus adaptée pour la télévision, il retravaille le concept pour en faire une comédie de situation. Toutefois, il ne donne pas suite à ce projet jusqu’à ce qu’il en parle au réalisateur David Storey autour d’un café. David Storey présente l’idée à des cadres de CTV qui trouvent le concept intéressant. David Storey et Brent Butt s’associent alors pour monter la société Three Thirty Five Productions (du nom des deux routes qui se croisent à Tisdale, en Saskatchewan) et créent Prairie Pants Productions avec Virginia Thomson de Vérité Films. Les trois associés vont produire ensemble la série pour CTV.

Par un heureux hasard, le moment auquel le projet est présenté à CTV ne peut pas mieux tomber. En effet le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait créé en 2000 un fond pionnier, doté de 23 millions de dollars, destiné à financer des productions canadiennes originales avec comme exigence que le projet contienne un élément interactif, suive un échéancier précis et soit produit en dehors de Toronto Montréal ou Vancouver. Corner Gas respecte parfaitement tous ces critères.

(avec la permission de flickr)


Production

Les studios Canada‑Saskatchewan Production qui viennent d’ouvrir leurs portes à Regina sont choisis pour le tournage de toutes les scènes d’intérieur. Les prises extérieures de Dog River, elles, seront filmées à Rouleau, en Saskatchewan, un village voisin qui compte 400 habitants. L’élévateur à grain de Rouleau est rebaptisé « Dog River » à grands coups de peinture, et on construit les pompes à essence et le café emblématique « The Ruby ». La production commence le 3 juin 2003.

Première

La série est diffusée en première le 22 janvier 2004 à 20 h devant 1,15 million de téléspectateurs. Grâce à la vivacité de ses répliques empreintes d’une ironie pince‑sans‑rire et à un humour décent et bon enfant, Corner Gas remporte un succès immédiat. Chaque épisode de la première saison, y compris en rediffusion, attire en moyenne un million de téléspectateurs, des chiffres inédits pour une comédie de situation canadienne. Les débuts de la deuxième saison, en octobre 2004, attirent 1,53 million de téléspectateurs, conférant à la série un statut d’incontournable à la télévision canadienne.

Accueil

L’accueil réservé à Corner Gas est quasi unanimement favorable. John Doyle, critique de télévision pour le Globe and Mail, en parle comme d’une série « originale… authentique, drôle et intelligente ». Selon Lindsay Brown du Halifax Daily News, il s’agit d’une œuvre « tellement drôle qu’on rit à en pleurer et à s’en dilater la rate » Vinay Menon du Toronto Star écrit quant à lui : « Corner Gas est une superbe réussite pour sa distribution parfaitement adaptée, pour le jeu exceptionnel des acteurs et pour son écriture incisive. » La série obtient rapidement une base d’admirateurs, avec en moyenne 1,4 million de téléspectateurs pour chaque nouvel épisode, qui lui resteront fidèles tout au long des 107 épisodes diffusés.

Eric Peterson

Eric Peterson, l'un des pionniers de la création théâtrale collective au Canada, joue le personnage d'Oscar Leroy dans la série populaire télévisée Corner Gas.
(avec la permission de CTV)


Distribution internationale

En octobre 2005, Corner Gas fait sa première apparition à l’international. Au cours des 13 mois suivants, la série est diffusée dans 26 pays, dont les États‑Unis. En mai 2006, CTV signe un accord avec Multi‑Platform Distribution Company pour commercialiser l’émission aux États‑Unis. En novembre 2006, Superstation WGN, un câblo‑opérateur de Chicago, conclut une entente pour diffuser l’émission dans environ 70 millions de foyers américains. Les débuts américains ont lieu en septembre 2007. Lorsque la série est finalement diffusée à plus grande échelle aux États‑Unis, les critiques sont à nouveau très favorables. Le Gannett News Service dit, à propos de Corner Gas, qu’il s’agit de « l’une des meilleures émissions de la nouvelle saison. » Le San Jose Mercury News, pour sa part, en parle comme d’une « délicieuse comédie canadienne ».

En avril 2008, Brent Butt annonce que la sixième saison sera la dernière. Le 13 avril 2009, une audience record de 3,02 millions de téléspectateurs est devant son poste pour la diffusion du dernier épisode.

Produits auxiliaires et attractions

La popularité de la série conduit au lancement de la Dog River Clothing Company en décembre 2004. Un documentaire, intitulé Beyond Corner Gas : Tales from Dog River, est diffusé sur CTV le 24 septembre 2005. Décembre 2005 voit la diffusion à la radio d’un simple promotionnel Christmas in Dog River et la sortie d’un épisode spécial « saison des fêtes », Merry Gasmas. Le livre de table Tales from Dog River : The Complete Corner Gas Guide est publié en novembre 2006. Rouleau, en Saskatchewan, devient une destination touristique, conduisant à la mise en place officielle, en 2017, d’un circuit pédestre autoguidé de découverte du village. Le décor extérieur à Rouleau, construit sur une tourbière et qui s’y enfonçait progressivement, est démoli en novembre 2016.

Invités spéciaux

Corner Gas se rend célèbre pour les nombreuses vedettes et personnalités qui viennent y faire de courtes apparitions. On a ainsi pu voir, au cours des six saisons de la série, parmi beaucoup d’autres célébrités, les premiers ministres Paul Martin et  Stephen Harper, les Tragically Hip, des membres de  The Kids in the HallKiefer Sutherland, Colin James, Jann ArdenDarryl Sittler Michael Bublé, Mike Holmes et  Brad Wall, le premier ministre de la Saskatchewan.

Corner Gas : The Movie (2014)

La distribution originale complète de la série est à nouveau réunie en 2014 pour un long‑métrage de 96 minutes, Corner Gas : The Movie, traitant des péripéties survenant dans la vie des citoyens de Dog River alors qu’ils tentent de sauver leur ville de la faillite dans laquelle une gestion défectueuse l’a plongée. La production débute en juin 2014 avec un budget de 8,5 millions de dollars. Une campagne de sociofinancement, visant à recueillir 100 000 $ pour contribuer au financement du film. Elle atteint son objectif en une seule journée. À la fin de la campagne, les sommes recueillies se montent à 285 840 $. Les fonds sont utilisés pour offrir des avantages spéciaux aux donateurs et pour améliorer la qualité de production du film.

Le film, intitulé Corner Gas : The Movie, est disponible sur de multiples plates‑formes. La diffusion en salle est limitée, avec notamment des projections lors de galas à Saskatoon, Regina et Ottawa . La première publique a lieu le 3 décembre 2014. Après les projections en première en salle, The Movie Network et TMN GO diffusent le film en avant‑première pour le petit écran,  CTV et CTV GO faisant de même le 17 décembre.

À la sortie de Corner Gas : The Movie les critiques sont plutôt mitigées. John Semley du Globe and Mail lui accorde une étoile et demie sur quatre, écrivant : « Les efforts faits pour allonger la sauce et transformer une comédie de situation d’une demi‑heure en un long‑métrage de plus d’une heure et demie transpirent tout au long de la projection. » Linda Barnard, du Toronto Star, explique, quant à elle : « En vérité, le film ressemble clairement à une tentative pour mettre bout à bout quelques épisodes télévisés pour en faire un long‑métrage de 96 minutes, ce qui ne fonctionne pas particulièrement bien pour le grand écran ». Elle concède toutefois que les amoureux de la série n’auront probablement aucune objection à cet égard. John Doyle, du Globe and Mail, défend, lui, le film, le qualifiant de « fabuleux divertissement souvent hilarant ».

Corner Gas Animated (2018)

Corner Gas Animated, une version animée de la série reprenant la distribution originale (sauf Janet Wright qui est alors décédée, Corrine Koslo la remplaçant pour incarner son personnage) est diffusée en première sur The Comedy Network le 2 avril 2018. Cette nouvelle version se classe, ce soir‑là, numéro 1 des programmes spécialisés au pays, et décroche la note la plus élevée pour les débuts d’une série dans l’histoire du réseau. La série a depuis remporté deux prix Écrans canadiens.

Importance

Corner Gas attire certains des meilleurs scénaristes comiques au pays, comme Mark Farrell (This Hour Has 22 MinutesMade in Canada), Paul Mather (Rick Mercer ReportLittle Mosque on the Prairie) et Kevin White (Schitt’s CreekKim’s Convenience). Le nombre de ses fidèles et leur dévotion à la série surprennent les professionnels canadiens. Cela démontre qu’un programme télévisé réalisé au Canada peut tout à fait rivaliser avec des émissions diffusées simultanément avec les États‑Unis. C’est en s’inspirant de ce succès que CBC lance Little Mosque on the Prairie et que CTV se met à la recherche de nouveaux succès « 100 % canadiens » ainsi que d’une série canadienne dramatique comparable pour concurrencer les dramatiques américaines. Cette recherche conduit directement à la production, parmi d’autres émissions, de  Flashpoint (2008-2012).

L’influence qu’exerce la recette Corner Gas – humour pince‑sans‑rire et personnages excentriques interagissant dans un lieu public où les gens se rassemblent dans le cadre d’une collectivité visiblement canadienne – se manifeste dans des séries comme Little Mosque on the PrairieSchitt’s Creek et Kim’s Convenience, diffusées sur CBC respectivement de 2007 à 2012, de 2015 à 2020 et depuis 2016, ainsi que dans des séries comme Da Kink in My Hair, diffusée sur Global de 2007 à 2009 et Letterkenny que l’on peut voir sur The Comedy Network depuis 2016.

Prix

Prix de la Guilde canadienne des réalisateurs

  • Réalisation exceptionnelle d’une équipe dans une série télévisée – Comédie (2004)
  • Meilleure série télévisée – Comédie (« Gopher It ») (2007)
  • Réalisation exceptionnelle d’une équipe dans une série télévisée – Comédie (« Buzz Driver ») (2008)
  • Réalisation exceptionnelle d’une équipe dans une série télévisée – Comédie (« You’ve Been Great, Goodnight ») (2009)

Canadian Comedy Awards 

  • Télévision, Réalisation, Série (David Storey, Robert de Lint, Rob King, Henry Sarwer‑Foner, Mark Farrell) (2004)
  • Télévision, Scénario, Série (Mark Farrell, Brent Butt, Andrew Carr, Paul Mather) (2004)
  • Télévision, Meilleur acteur (Brent Butt) (2004)
  • Télévision, Réalisation, Série (David Storey) (2005)
  • Télévision, Meilleur acteur (Brent Butt) (2005)
  • Télévision, Réalisation (Robert de Lint) (2006)
  • Télévision, Meilleure actrice (Janet Wright) (2006)
  • Télévision, Scénario, Série (Brent Butt, Mark Farrell, Paul Mather, Kevin White, Andrew Carr, Robert Sheridan) (2007)
  • Télévision / Meilleure performance par un homme (Eric Peterson) (2007)

Prix Gemini

  • Meilleur programme ou série comique (Brent Butt, Mark Farrell, Paul Mather, David Storey et Virginia Thompson) (2005)
  • Meilleur projet interactif (Brent Butt, Leif Kaldor, David Storey, Virginia Thompson) (2005)
  • Meilleur programme ou série comique (Brent Butt, Mark Farrell, Paul Mather, David Storey et Virginia Thompson) (2006)
  • Meilleur programme ou série comique (Brent Butt, Paul Mather, David Storey et Virginia Thompson) (2007)
  • Meilleur scénario dans un programme ou dans une série comique ou de variétés (Mark Farrell, « Gopher It ») (2007)
  • Meilleure interprétation d’ensemble dans un programme ou dans une série comique (« Gopher It ») (2007)
  • Meilleur montage dans un programme ou dans une série comique, de variétés ou d’arts de la scène (Vanda Schmockel, « Contagious Fortune ») (2008)

Série animée Corner Gas

  • Meilleure animation dans une série ou une émission, Prix Leo (2019)
  • Meilleur scénario dans une série d’animation, Prix Écrans canadiens (2019)
  • Meilleure performance, Animation (Brent Butt), Prix Écrans canadiens (2020)