Coupe Davis



Coupe Davis

Considérée comme le plus important tournoi de tennis masculin par équipes du monde, la Coupe Davis est créée en 1900 lorsqu'un étudiant de l'Université Harvard, Dwight Filley Davis, fait don d'un trophée d'argent devant servir de prix à un tournoi par équipes qui a lieu cet été-là au club de cricket Longwood de Boston.

À l'origine, seuls deux adversaires s'affrontent au tournoi : les États-Unis et la Grande-Bretagne. Juste avant la Première Guerre mondiale, le Canada ainsi que la France, la Belgique, l'Autriche, l'Allemagne et l'Australie se joignent à la compétition. Au cours des cent dernières années, le nombre de pays participants a augmenté de façon spectaculaire et, en 2002, 142 pays se sont présentés aux épreuves préliminaires de la Coupe Davis.

Les meilleurs joueurs du circuit professionnel participent à la Coupe Davis en y représentant leur pays respectif. Le tournoi se déroule pendant toute l'année et se divise en trois tours préliminaires (un tenu à la fin de l'hiver, un au printemps et un au début de l'automne), alors que s'affrontent 16 pays du groupe mondial. Ces trois tours servent à déterminer les équipes qui s'affronteront en fin d'année en vue de remporter la Coupe Davis. Les pays qui ne font pas partie du groupe mondial s'affrontent dans des compétitions réparties dans trois zones géographiques - Europe/Afrique, Amériques, et Asie/Océanie - afin d'accéder au groupe mondial. À l'automne, les huit nations sortantes de ces compétitions font face aux huit nations du groupe mondial ayant perdu au premier tour. Les vainqueurs pourront joindre (ou rejoindre) le groupe mondial. La formule consiste en un face-à-face de deux pays qui s'affrontent pour avancer dans le tournoi. L'affrontement, aussi appelé dans le milieu « qualification », se compose de quatre matchs en simple et d'un match en double. Le premier pays qui remporte trois matchs accède au tour suivant. La Coupe Davis possède un aspect qui lui est propre; en effet, le pays choisi pour accueillir les qualifications a le droit de décider de la surface de jeu. Par exemple, les pays d'Amérique du Sud, où les joueurs sont habitués à jouer sur des courts en terre battue, une surface qui absorbe davantage les chocs, choisissent le plus souvent ce type de surface, surtout s'ils accueillent des joueurs de pays où ces courts sont peu utilisés. À l'inverse, les équipes d'Amérique du Sud qui jouent à l'étranger se retrouvent souvent à jouer sur des surfaces dures où elles sont désavantagées.

Avec son côté patriotique, la Coupe Davis est de plus en plus populaire auprès des fans de tennis et des organisateurs d'événements. Les fans assistent davantage aux affrontements de la Coupe Davis qu'à ceux du circuit professionnel. Jusqu'en 1981, aucun prix en argent n'était remis aux vainqueurs. De nos jours, les commandites permettent d'amasser 8,5 millions de dollars américains qui sont remis à titre de prix. Cependant, pour la plupart des joueurs, le prestige de représenter leur pays à l'occasion d'un tournoi international, ce qui n'est pas le cas dans une compétition individuelle du circuit professionnel, l'emporte souvent sur l'attrait d'un prix en argent.

Pendant la majeure partie de l'histoire de la Coupe Davis, les États-Unis demeurent le pays ayant remporté le plus souvent la compétition, avec un total de 31 victoires depuis 1900. Au cours des dernières années, la Coupe Davis a été dominée par les équipes européennes et australiennes; la dernière équipe nord-américaine à remporter la Coupe est celle des États-Unis (1995). C'est de l'Italie que vient le vainqueur le plus prodigieux de toute l'histoire de la Coupe Davis, Nicola Pietrangeli. En effet, ce dernier a établi le record de 120-44 en représentant l'Italie à 66 reprises.

De son côté, le Canada n'a jamais remporté la Coupe Davis. En fait, ce n'est qu'en 1992 qu'il réussit à se classer dans le groupe mondial, où il s'est incline contre la Suède dans le tour de 16, même après avoir mené 2-0 dans les qualifications. Le Canada s'est quand même qualifié à de nombreuses reprises dans le groupe mondial, notamment en 2002 contre l'équipe du Brésil, portée largement favorite pour se tailler une place au sein du groupe mondial. Les joueurs les plus prodigieux de la Coupe Davis ont été Sébastien LAREAU et Daniel NESTOR, chacun ayant disputé respectivement 47 et 40 matchs de la Coupe Davis.


En savoir plus