Coupe de la Fédération

L'origine de ce pendant féminin de la DAVIS CUP, épreuve de tennis disputée par des équipes masculines, remonte à 1919, où la vedette du tennis américaine Hazel Hotchkiss Wightman soumet le projet d'organiser des compétitions internationales féminines par équipes.

Coupe de la Fédération

L'origine de ce pendant féminin de la DAVIS CUP, épreuve de tennis disputée par des équipes masculines, remonte à 1919, où la vedette du tennis américaine Hazel Hotchkiss Wightman soumet le projet d'organiser des compétitions internationales féminines par équipes. Comme son idée recueille peu d'appuis, elle lance une compétition qui porte son nom et met aux prises des équipes des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Ce n'est qu'en 1962 que la Fédération internationale de tennis décide d'appuyer une version féminine de la prestigieuse Coupe Davis.

La première Coupe de la Fédération (appelée familièrement « Coupe Fed ») a lieu l'année suivante, en 1963. Comme la Coupe Davis, la Coupe Fed diffère des tournois du circuit de tennis professionnel en ce sens qu'elle oppose des pays et non des joueuses individuelles, dans une série de rencontres se déroulant sur une année. En 1963, 16 pays s'affrontent, dont le Canada. En 2002, près de 100 pays étaient en lice.

Les premières années, la Coupe Fed se dispute dans un tournoi s'étendant sur une semaine, dans un lieu prédéterminé. Par la suite, le nombre de pays participants augmente et le format de la Coupe Fed se rapproche de celui de la Coupe Davis; il s'agit d'un tournoi qui se déroule entre les joueuses d'élite des 16 pays du Groupe mondial dans le cadre d'une série de rencontres de fins de semaine qui mènent à une finale tenue en fin d'année. Le choix des pays d'accueil des rencontres préliminaires, disputées par élimination directe, se fait par tirage au sort. Les rencontres se composent de quatre matchs en simple et d'un match en double. Il appartient au pays hôte de décider du type de surface du jeu (terre battue ou autre) selon les forces de ses propres joueuses ou les faiblesses des visiteuses. Le premier pays à gagner trois matchs progresse dans le tournoi. Contrairement à ce qui se fait dans le cadre de la Coupe Davis, quatre équipes s'affrontent en finale en un lieu donné. Les équipes qui n'ont pas accédé au Groupe mondial se rencontrent dans des épreuves régionales de qualification en espérant se classer parmi les 16 premiers pays.

Comme pour la Coupe Davis, les États-Unis dominent largement le palmarès de la Coupe Fed, ayant remporté à ce jour 17 titres, dont 7 de suite de 1976 à 1982. L'Australie les suit avec 7 titres (mais aucun obtenu depuis 1974), puis l'Espagne et la Tchécoslovaquie, avec 5 titres. À l'occasion de la Coupe Fed de 2001, l'Espagnole Arantxa Sanchez-Vicario et la Britannique Virginia Wade partagent le record du plus grand nombre de matchs remportés pendant la compétition, soit 66 chacune, suivies de la Lettone Larisa Neiland, avec 65.

Le Canada n'a jamais remporté la Coupe Fed, mais a accueilli le tournoi en 1987, à Vancouver, alors que gagnait l'équipe de l'Allemagne de l'Ouest. En 2009, le Canada a failli vaincre de peu la Belgique, dans une partie éliminatoire pour le Groupe mondial II. Chez les Canadiennes, c'est la Torontoise Sonya Jeyaseelan qui a remporté le plus de victoires dans le championnat de la Coupe Fed, soit 28 (record de 12-5 en simple, 16-2 en double). La Montréalaise Patricia Hy-Boulais la suit avec un record en carrière de 27-27 (16-19 en simple, 11-8 en double). Aleksandra WOZNIAK détient le record canadien pour le plus grand nombre de victoires en simple.


En savoir plus