Courtepointe

Par définition, une courtepointe consiste essentiellement en des épaisseurs de tissu maintenues ensemble. Historiquement et par tradition, on utilise le coton ou la laine pour le dessus et le dessous alors que la doublure est faite d'un matelassage de fibres de coton ou de laine.

Courtepointe

Par définition, une courtepointe consiste essentiellement en des épaisseurs de tissu maintenues ensemble. Historiquement et par tradition, on utilise le coton ou la laine pour le dessus et le dessous alors que la doublure est faite d'un matelassage de fibres de coton ou de laine. On maintient ensemble les trois épaisseurs de tissu par des points ou des rangs de piqûres réguliers, traditionnellement cousus ou noués à la main et qui forment un motif décoratif. Ce procédé est appelé matelassage. De nos jours, on utilise parfois une machine à coudre pour la création de courtepointes.

Cette technique de matelassage qui permet d'obtenir des dessus-de-lit bien chauds s'implante au Canada à la fin du XVIIIe siècle grâce aux premiers colons venus des îles Britanniques et des États-Unis. Depuis la fin du XXe  siècle, la courtepointe a considérablement évolué de même que la signification de ce mot. Aujourd'hui, une courtepointe peut être fonctionnelle ou décorative. On trouve différentes catégories incluant les courtepointes antiques qui ont été créées avant le XXe  siècle et qu'on retrouve dans des collections privées et des musées, les courtepointes traditionnelles utilisées comme couverture de lit et créées selon les motifs et techniques du début du XXe siècle, les courtepointes contemporaines qui présentent des motifs traditionnels ou une variation de ceux-ci à l'aide de tissus modernes et qui sont également utilisées pour la literie, des courtepointes murales de différentes dimensions, présentant des variations de motifs traditionnels ou originaux, des courtepointes miniatures, des articles ménagers et vestimentaires. La courtepointe murale décorative qui présente des motifs originaux, inspirée de la technique conventionnelle, peut ne comprendre que deux épaisseurs de tissu et d'autres matériaux comme le papier, le métal et les perles de broderie. À l'intérieur de ces catégories existent plusieurs variations. La courtepointe représente maintenant ce que son créateur veut en faire.

Par le passé, on a développé des motifs traditionnels qui étaient repris par d'autres artisans de sorte que plusieurs courtepointes du même motif portant des noms comme « log cabin », étoile ou assiette de Dresde ont pu être créées et partagées. Les arrangements de couleurs et les motifs pouvaient varier selon la disponibilité des tissus. Ces courtepointes du XIXe siècle ou avant se retrouvent souvent dans des musées, des édifices gouvernementaux et des galeries et sont activement recherchées par les collectionneurs privés. Elles représentent toujours une inspiration pour les courtepointières et courtepointiers qui utilisent une variété grandissante de matériaux fabriqués spécialement pour la création de courtepointes. On trouve maintenant un commerce florissant de boutiques spécialisées partout au pays qui offrent des tissus, des livres, des revues, des fournitures et des cours de courtepointe. Internet présente plusieurs sites consacrés à la vente de ces produits. Des sites Web fournissent gratuitement des idées et des patrons et sont de véritables bibliothèques visuelles pour les novices et les studios d'artistes textiles. Plusieurs d'entre eux vendent leurs œuvres sur leurs propres sites Web. Statistiquement et économiquement, la création et la vente de courtepointes contemporaines sont devenues une industrie.

Les techniques de création des motifs d'une courtepointe sont très variées. On les coud à la main ou à la machine en utilisant des variations de motifs traditionnels ou originaux. On peut utiliser l'informatique, la peinture, la teinture, l'imprimerie, le papier, la photographie sur tissus, etc. Le fil utilisé peut être brillant ou mat, de rayonne, de métal, de coton, de polyester ou de nylon. La machine à coudre automatisée, guidée par la main de l'artisan ou de l'artisane peut créer un piquage en mouvement libre ou un piquage machine qui imite le point traditionnel. Le piecework, le patchwork, la technique de l'appliqué, le collage, l'embellissement et le thermocollage sont des techniques utilisées dans la fabrication de courtepointes. Le créateur peut utiliser toutes méthodes pouvant améliorer la création de la surface.

Certains courtepointiers ou courtepointières sont devenus des enseignants qui donnent des ateliers et des conférences auprès de guildes locales et lors de conférences nationales ou internationales consacrées à la courtepointe. Des expositions et des compétitions de courtepointes organisées par les galeries et les musées font la promotion de la beauté des courtepointes et du talent de leurs créateurs auprès du public. Des catalogues de ces expositions sont disponibles et des prix sont remis aux créateurs lors de compétitions.

Les courtepointiers et courtepointières se réunissent en diverses organisations locales, nationales et internationales et dans les guildes. Au Canada, la Canadian Quilters' Association/Association canadienne de la courtepointe représente les artisans et artisanes au niveau national, présente une conférence biennale, une compétition annuelle et publie un magazine trimestriel pour ses membres.

Par le passé, la courtepointe était surtout réalisée par des femmes. De nos jours, on compte aussi des hommes qui s'adonnent à la courtepointe. Certains courtepointiers ou courtepointières s'intéressent à la courtepointe comme loisir ou activité à temps partiel alors que d'autres sont des artistes professionnels qui ont leur studio, exposent de façon professionnelle, enseignent et créent des courtepointes uniques sur commande pour être exposées et vendues dans les galeries d'art.

Le choix des matériaux, des motifs et des dimensions détermine si la courtepointe sera fonctionnelle ou décorative. Les artisans et artisanes jouissent d'une grande liberté artistique qui porte le concept de la courtepointe au-delà des paramètres traditionnels et historiques. Qu'elle soit destinée à être un cadeau pour un membre de la famille, créée pour commémorer une occasion, pour exprimer un thème ou un message particulier, pour participer à une exposition, créée sur commande pour un lieu spécifique ou conçue comme une œuvre unique, chaque courtepointe porte la marque spécifique de son créateur.