Duncan, William

Les idées et les méthodes de Duncan sont largement imitées, et il acquiert une réputation internationale.
Les idées et les méthodes de Duncan sont largement imitées, et il acquiert une réputation internationale.



Duncan, William

  William Duncan, missionnaire laïc auprès des TSIMSHIANS (Bishop Burton, Angl., 1832 -- Alaska, 30 août 1918). Après avoir reçu une formation de maître d'école de la Church Missionary Society (CMS), Duncan arrive à Fort Simpson (Territoires du Nord-Ouest) en 1858. Pendant une épidémie meurtrière de variole en 1862, il conduit plusieurs centaines d'autochtones aux SITES DU COULOIR METLAKATLA, un village ancestral des Tsimshians. S'inspirant en partie de la politique d'Henry Venn, secrétaire de la CMS, à l'égard des Églises autochtones, il fonde une colonie idéaliste d'Amérindiens chrétiens dont le succès et la prospérité matérielle attirent les Amérindiens de la côte Nord-Ouest.

Les idées et les méthodes de Duncan sont largement imitées, et il acquiert une réputation internationale. Toutefois, à la suite de divisions au sein de l'Église anglicane de Victoria, un nouvel évêque est nommé à Metlakatla; celui-ci conteste l'autorité de Duncan, sa réticence à donner la communion aux convertis et l'attention qu'il porte au progrès matériel. Des divisions féroces secouent alors le village. En 1887, Duncan et de nombreux Tsimshians fondent un second village chrétien idéaliste indépendant à New Metlakatla, sur l'île Annette, en Alaska.


Lecture supplémentaire

  • P. Murray, The Devil and Mr. Duncan (1985); J. Usher, William Duncan of Metlakatla (1976).