Farnham

Durant les 40 premières années (1810-1850), l'exploitation de la potasse constitue la principale source de revenus.


Farnham

 Farnham, ville du Qc; pop. 7809 (recens. 2006), 7747 (recens. 2001); const. en 1876. Farnham est située à environ 65 km au sud-est de Montréal, sur les berges de la rivière Yamaska, à la limite séparant la plaine montréalaise et les Cantons de l'Est. Des LOYALISTES originaires du nord de la Nouvelle-Angleterre et surtout du Vermont, s'établissent au début du XIXe s. dans le canton de West Farnham (créé le 22 octobre 1798). Plus tard, des francophones venus des environs des rivières Richelieu et Yamaska (comtés de Rouville et de Saint-Hyacinthe) s'y installent à leur tour. Le village de West Farnham est constitué en 1862. Les francophones y sont depuis longtemps majoritaires et forment aujourd'hui plus de 85 p. 100 de la population. La municipalité de Rainville et la Ville de Farnham ont été fusionnées le 8 mars 2000.

Durant les 40 premières années (1810-1850), l'exploitation de la potasse constitue la principale source de revenus. En 1858, la construction du chemin de fer de Stanstead, Shefford et Chambly déclenche la croissance remarquable de Farnham comme centre ferroviaire, grâce à sa position géographique et à la concurrence entre promoteurs ferroviaires. La compagnie South Eastern Railway construit une ligne ferroviaire qui va de West Farnham à Richford et qui atteint Newport, au Vermont, en 1873. Elle établit son siège social, sa rotonde et ses ateliers de réparation à Farnham. Pas moins de cinq lignes ferroviaires en viennent à converger dans la ville. Au début du XXe s., le Canadien Pacifique emploie environ 500 salariés de Farnham (pop. 3114, rec. 1901). Cependant, ces activités périclitent au cours des décennies suivantes.

La croissance des transports routiers, le transfert à Montréal d'une bonne partie des activités de réparation et la suppression de plusieurs voies ferrées régionales tendent à limiter le développement de Farnham après 1925. Deux de ces lignes sont depuis converties en pistes cyclables (voirSENTIER TRANSCANADIEN, LE). Au fil des années, aux industries de Farnham s'ajoutent le raffinage du sucre de betterave, la transformation du bois, la fabrication de coffres-forts et de chambres fortes, la confection de vêtements et la fabrication de produits en caoutchouc. Aujourd'hui, les principales industries sont la production de textiles, de câbles d'acier, de linoléum, de tapis, de tables et de chaises.


Liens externes