Fort Vancouver



Fort Vancouver
Fort Vancouver, 1845 (peinture par Henry James Warre, Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-40845).

Fort Vancouver

Le fort Vancouver, poste de traite des fourrures de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON (CBH), est d'abord construit en 1825 par le Dr John McLoughlin, à 150 km à l'intérieur des terres, sur la rive Nord du fleuve Columbia, et à 8 km en amont de l'embouchure de la Willamette. En 1829, on déplace le fort à environ 2 km à l'ouest, pour le rapprocher du fleuve Columbia. La nouvelle structure constitue le fort Vancouver, dont les ruines ont été excavées et forment aujourd'hui un monument historique à Vancouver, dans l'État de Washington. Situé stratégiquement pour protéger les intérêts anglais, le fort abrite le bureau central de la CBH pour le district de Columbia, et toutes les opérations commerciales et toutes les expéditions à l'ouest des Rocheuses y transitent. Le fort, entouré d'une grande palissade, est autosuffisant, car l'agriculture, la pêche et un moulin à bois se développent à proximité. Le TRAITÉ DE L'ORÉGON de 1846 place le fort en territoire américain et force l'entreprise à transférer ses opérations au FORT VICTORIA en 1849, avant de l'abandonner en 1860.


Lecture supplémentaire

  • J.A. Hussey, The History of Fort Vancouver and its Physical Structure (1957).