Georgina

Georgina, ville de l'Ont.; pop. 43 517 (recens. 2011), 42 346 (recens. 2006), const. en 1986. Les cantons de North Gwillimbury et de Georgina fusionnent en 1971 et forment la ville de Georgina, constituée en 1986.

Georgina, ville de l'Ont.; pop. 43 517 (recens. 2011), 42 346 (recens. 2006), const. en 1986. Les cantons de North Gwillimbury et de Georgina fusionnent en 1971 et forment la ville de Georgina, constituée en 1986. Située sur la rive Sud du LAC SIMCOE, à 50 km au nord de Toronto, Georgina comprend les municipalités de Udora, Keswick, Sutton et Jackson's Point. Elle porte le nom du roi George III. Lors de son arpentage en 1817, quelques colons sont déjà établis dans la région, et la richesse du sol attire d'autres colons. La construction du chemin de fer qui relie Toronto et Nipissing et dont le terminus est à Jackson's Point favorise l'utilisation du lac Simcoe à des fins récréatives. Ce lac devient un lieu de villégiature populaire dès les premières années.

La pêche sur glace et le Festival d'hiver de Georgina font du tourisme la principale activité économique de la ville en toute saison. L'agriculture et la culture du gazon en tapis jouent aussi un rôle important. La ville compte plusieurs bâtiments historiques : le moulin Sutton Mill, la Maison Thomas Mossington, l'église presbytérienne St. Andrews, le moulin Udora et The Manor. Ce dernier est la résidence de J. O'Brien Bourchier, un des premiers colons. Il était un citoyen bien en vue et propriétaire d'un moulin. Le moulin Udora a quant à lui été l'un des derniers moulins en fonction en Ontario, soit des années 1870 jusqu'aux années 1970.