Guy Granville Simonds



Simonds, Guy
Le général Guy Simonds passant en revue le 2e Corps d'armée canadien \u00e0 Meppen, en Allemagne, le 31 mai 1945 (photo de Charles Richer/avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/PA-159557).

Guy Granville Simonds, officier (Bury St. Edmunds, Angl., 23 avril 1903 -- Toronto, 15 mai 1974). Très apprécié par le maréchal Montgomery pour son esprit offensif et sa nature impitoyable, Simonds commande la 1re Division d'infanterie et la 5e Division blindée canadiennes en Italie, puis il prend en charge le 2e Corps d'armée canadien sur le théâtre d'opérations du Nord-Ouest de l'Europe, en 1944. On lui attribue le mérite d'avoir mis au point des tactiques de transport de troupes blindé durant le débarquement de Normandie. De plus, le général Crerar étant malade, il commande la 1re Armée canadienne au cours de la bataille de l'Escaut (oct.-nov. 1944). Instructeur en chef à l'Imperial Defence College de Grande-Bretagne, de 1946 à 1949 (honneur insigne pour un Canadien), Simonds devient par la suite commandant du Collège national de la défense du Canada (1949-1951) et chef de l'état-major général (1951-1955). Il prône la conscription en temps de paix et des liens plus étroits avec l'Angleterre, critiquant le gouvernement qui cherche plutôt un rapprochement avec les États-Unis dans le domaine militaire.


Lecture supplémentaire

  • Dominick Graham, The Price of Command: A Biography of General Guy Simonds (1993).