Hamelin, Jean

Jean Hamelin, professeur d'université et historien (Saint-Narcisse, Qc, 13 juill. 1931-Sainte-Foy, Qc, 15 mai 1998).

Hamelin, Jean

Jean Hamelin, professeur d'université et historien (Saint-Narcisse, Qc, 13 juill. 1931-Sainte-Foy, Qc, 15 mai 1998). Par sa vision de l'avenir de sa discipline et son uvre pionnière originale, il est considéré comme l'un des historiens québécois les plus importants de la deuxième moitié du XXe siècle.

Après des études classiques brillantes au juvénat franciscain et au séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Hamelin entreprend, en 1952, son cursus universitaire en histoire à l'U. Laval de Québec. Il se rend ensuite à Lyon, puis à Paris où, inspiré par les leçons de l'École des Annales, il obtient, en 1957, son diplôme de 3e cycle de l'École pratique des hautes études. Aussitôt, il revient à l'U. Laval pour s'engager dans une longue et fructueuse carrière de professeur au département d'histoire. Pendant 36 ans, ce pédagogue passionné et érudit, défenseur acharné d'une notion humaniste de l'université, connaît de grands succès. Il dirige plusieurs dizaines d'étudiants vers des études avancées dont plusieurs essaimeront dans les universités québécoises et canadiennes. En 1987, la Faculté des Lettres reconnaît en lui le professeur par excellence de ses 50 premières années d'existence.

Hamelin associe intimement son enseignement et ses recherches en histoire commencées au moment où le métier d'historien se professionnalisait et se dotait de bases scientifiques plus solides au Québec. La richesse, la diversification et l'originalité de son uvre impressionnent. Pionnier quand il le faut, secouant des traditions méthodologiques tenaces à d'autres moments, il laboure, en les renouvelant dans leurs objets et leurs approches plus larges, les champs sacrés du territoire de l'historien, du politique à l'économique sans omettre le social, le culturel et le religieux. Il les revisite en visionnaire généreux de ses idées, en historien cherchant surtout "à redire le mystère de l'homme". À titre d'auteur ou de coauteur, il produit 47 livres et plus de 75 articles regroupés souvent dans des synthèses magistrales, des outils de recherche indispensables. Parmi ses nombreuses récompenses, ses deux prix littéraires du Gouverneur général du Canada (le 1er, obtenu en 1972, pour son livre Histoire économique du Québec, 1851-1896 écrit en collaboration avec Yves Roby; le 2e, remporté en 1985, pour ses livres Histoire du catholicisme québécois: le XXe siècle, tome 1: 1898-1940, rédigé conjointement avec Nicole Gagnon, et Histoire du catholicisme québécois: le XXe siècle, tome 2: 1940 à nos jours ) sont révélateurs de la considération qu'on lui voue. Lorsque ce géant s'éteint, il est encore codirecteur du prestigieux DICTIONNAIRE BIBLIOGRAPHIQUE DU CANADA/DICTIONARY OF CANADIAN BIOGRAPHY.