Jarvis, Alan Hepburn

Alan Hepburn Jarvis, connaisseur d'art, sculpteur, directeur de publication, auteur (Brantford, Ont., 6 juill. 1915 -- Toronto, 2 déc. 1972). Il reçoit sa formation à l'institut Parkdale Collegiate de Toronto, à l'U. de Toronto (B.A.

Jarvis, Alan Hepburn

Alan Hepburn Jarvis, connaisseur d'art, sculpteur, directeur de publication, auteur (Brantford, Ont., 6 juill. 1915 -- Toronto, 2 déc. 1972). Il reçoit sa formation à l'institut Parkdale Collegiate de Toronto, à l'U. de Toronto (B.A., 1938) et à Oxford (boursier de la Fondation Cecil Rhodes, 1938-1939). Après s'être initié à la sculpture auprès de Douglas Duncan, un collectionneur d'oeuvres d'art de Toronto, Jarvis accepte une bourse qui lui permet de poursuivre ses études à l'Institute of Fine Arts de l'U. de New York. De retour en Angleterre en 1941, il devient conseiller au ministère de la Production des aéronefs. Après la Deuxième Guerre mondiale, il demeure en Angleterre où il occupe plusieurs emplois. Il est, entre autres, directeur des relations publiques du Conseil britannique de design industriel (1945-1947), directeur de Pilgrim Pictures (1947-1950), chef de la Oxford House (1950-1955), président du London's Group Theatre, puis directeur de la British Handcraft Export Corporation.

En 1955, Jarvis accepte le poste de directeur de la Galerie nationale, à Ottawa. Il visite plusieurs galeries canadiennes, en s'attardant particulièrement aux toiles et aux sculptures du XXe siècle ainsi qu'aux oeuvres des artistes régionaux. Il sera invité à démissionner de ce poste en 1959, au terme d'un différend concernant l'achat d'oeuvres de maîtres européens. En 1961, Jarvis participe à l'organisation de la première Conférence canadienne des arts, à Toronto. Il a dirigé plusieurs revues et rédigé de nombreux articles. Sa bibliographie comprend The Things We See (1946), David Brown Milne, 1882-1953 (1955), Frances Loring, Florence Wyle (1969) et Douglas Duncan, A Memorial Portrait (1974).