Joliette

 Ville du Qc, pop. 9 044 (recens. 2006), 17 837 (recens. 2001); const. en 1863, chef-lieu du district judiciaire, évêché. La ville est située à env. 60 km de Montréal. Établie sur les bords de la riv.


Joliette

 Ville du Qc, pop. 9 044 (recens. 2006), 17 837 (recens. 2001); const. en 1863, chef-lieu du district judiciaire, évêché. La ville est située à env. 60 km de Montréal. Établie sur les bords de la riv. L'Assomption, la ville est à proximité des plateaux laurentiens et entourée d'une zone agricole prospère. Elle est fondée vers 1824 par Barthélemy Joliette, seigneur de Lavaltrie, qui veut se lancer dans l'exploitation forestière. La scierie est l'une des premières constructions. Rapidement, l'économie se diversifie. Son fondateur cherche à établir de nouvelles entreprises: distillerie en 1839, chemin de fer entre 1848 et 1850. Après sa mort, cette année-là, le processus se poursuit, si bien que la ville ne sera jamais dominée par une seule grande entreprise. Elle aura toujours une base manufacturière variée allant de l'alimentation à la céramique, aux pneus, en passant par les matériaux de construction et les produits métalliques spécialisés.

Parallèlement, la ville joue très tôt un rôle de centre de services. Déjà en 1847, un coll. classique attire à Joliette les étudiants des alentours. En 1858, la ville devient chef-lieu judiciaire et, vers la fin du siècle, elle possède son hôpital. La création du diocèse de Joliette (1904) achève de donner à la ville son statut de centre régional de services. Aujourd'hui, la ville est toujours caractérisée par sa double qualité de petit centre industriel et de centre de services, avec deux hôpitaux, un cégep, de nombreuses maisons d'enseignement, des bureaux gouvernementaux.