Le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 2010

Les Jeux olympiques d’hiver de 2010 ont eu lieu à Vancouver et à Whistler, en Colombie‑Britannique, du 12 au 28 février 2010. Au total, 202 athlètes y ont représenté le Canada dans 15 sports différents. Le Canada y a terminé troisième au classement des médailles avec un total de 26 médailles (14 médailles d’or, 7 médailles d’argent et 5 médailles de bronze). Lors de ces jeux, en remportant 14 médailles d’or, soit le plus grand nombre de victoires glanées par une nation lors d’une seule édition des Jeux olympiques d’hiver jusque‑là, Équipe Canada a établi un nouveau record.



Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver

Lors des Jeux olympiques d’hiver de 2010, on construit de nouvelles installations aussi bien à Vancouver qu’à Whistler, notamment le Centre des sports de glisse de Whistler où se déroulent les épreuves de bobsleigh, de luge et de skeleton, le Parc olympique de Whistler qui accueille le saut à ski, le combiné nordique, le ski de fond et le biathlon ainsi que le Centre olympique/paralympique de Vancouver, aujourd’hui connu sous le nom de Centre Hillcrest, pour les épreuves de curling, et enfin l’Anneau olympique de Richmond où ont lieu les épreuves de patinage de vitesse sur longue piste. Ces Jeux sont également l’occasion de travaux d’infrastructure de grande ampleur, notamment la modernisation de l’autoroute Sea‑to‑Sky et la construction de la ligne de transport rapide Canada Line. Le coût total des Jeux de Vancouver s’élève à environ 7 milliards de dollars, dont 1,9 milliard de dollars pour les coûts opérationnels des Jeux eux‑mêmes. Bien que les coûts liés au sport aient été moins élevés que pour les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, de PyeongChang et de Turin, ces jeux d’hiver comptent parmi les plus coûteux de l’histoire olympique.

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture, qui a lieu au Stade de B.C. Place le 12 février 2010, débute par un hommage au lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili, décédé plus tôt dans la journée lors d’un entraînement au Centre des sports de glisse de Whistler. Les Jeux se déroulant sur les territoires traditionnels des Lil’wat, des Musqueam, des Squamish et des Tsleil‑Waututh, la cérémonie comprend également un accueil officiel de ces quatre Premières Nations.

La partie culturelle, sur une narration de l’acteur Donald Sutherland, comprend des prestations de jeunes danseurs autochtones et des musiciens canadiens Bryan Adams, Nelly Furtado, k.d. lang, Nikki Yanofsky, Ashley MacIsaac, Measha Brueggergosman, Sarah McLachlan et Joni Mitchell, ainsi que la lecture de textes poétiques de Shane Koyczan. Le drapeau olympique est porté, lors de cette cérémonie d’ouverture, par toute une série d’icônes canadiennes : Bobby Orr, Barbara Ann Scott‑King, Anne Murray, Jacques Villeneuve, Betty Fox (la mère de Terry Fox), Roméo Dallaire, Julie Payette et Donald Sutherland. La flamme olympique passe, quant à elle, entre les mains de Steve Nash, Nancy Greene Raine, Rick Hansen et Catriona Le May Doan, l’honneur d’allumer la vasque olympique revenant à Wayne Gretzky. La patineuse de vitesse Clara Hughes est la porte‑drapeau d’Équipe Canada, tandis que la hockeyeuse Hayley Wickenheiser récite le serment olympique des athlètes avant que la gouverneure générale Michaëlle Jean ne déclare officiellement les Jeux olympiques d’hiver ouverts.

(© Leszek Wrona/Dreamstime)

Ski acrobatique

Alexandre Bilodeau entre dans l’histoire du sport canadien lorsque, le 14 février 2010, il devient le premier Canadien à remporter une médaille d’or olympique sur le sol national. Il se classe en effet premier de l’épreuve masculine de ski sur bosses, ce qui fait de lui le deuxième spécialiste des bosses canadien à remporter la médaille d’or olympique, après Jean‑Luc Brassard aux Jeux olympiques d’hiver de 1994 à Lillehammer. Dans l’épreuve féminine, Jennifer Heil décroche la médaille d’argent, devenant ainsi la première skieuse acrobatique canadienne à remporter plusieurs médailles olympiques en carrière. Elle avait, en effet, déjà remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin.

Bilodeau, Alexandre

Le skicross fait son entrée aux Jeux olympiques à Vancouver en 2010, la skieuse canadienne Ashleigh McIvor remportant la victoire et la médaille d’or dans cette épreuve. Elle sera la première de trois médaillées d’or canadiennes consécutives dans cette nouvelle spécialité olympique, les skieuses Marielle Thompson et Kelsey Serwa décrochant, respectivement, le titre lors des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi et des Jeux olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang.

Patinage de vitesse (longue piste et courte piste)

Les Jeux de 2010 voient le Canada remporter 10 médailles, dont 4 d’or, en patinage de vitesse sur longue et courte pistes. Ce sport, à lui seul, vaut donc au Canada plus du tiers des 26 médailles obtenues à Vancouver.

En patinage de vitesse sur courte piste masculin, Charles Hamelin et François‑Louis Tremblay décrochent, respectivement, l’or et le bronze sur 500 m. Avec leurs coéquipiers d’Équipe Canada, François Hamelin, Guillaume Bastille et Olivier Jean, ils remportent le relais masculin sur 5 000 m. François‑Louis Tremblay devient ainsi, après le coureur de demi‑fond Phil Edwards et le patineur de vitesse sur courte piste Marc Gagnon, le troisième sportif canadien à remporter cinq médailles olympiques en carrière.

En patinage de vitesse sur courte piste féminin, Marianne St‑Gelais décroche deux médailles d’argent olympiques, une dans l’épreuve individuelle du 500 m et l’autre, avec Jessica Gregg, Kalyna Roberge et Tania Vicent, dans l’épreuve par équipe du relais féminin sur 3 000 m. Jessica Gregg est la fille de Randy Gregg, le hockeyeur des Oilers d’Edmonton quintuple vainqueur de la Coupe Stanley, et de la patineuse de vitesse olympique canadienne Kathy Vogt.

En patinage de vitesse sur longue piste masculin, Denny Morrison, Mathieu Giroux et Lucas Makowsky s’approprient une médaille d’or, inattendue pour le Canada, dans l’épreuve de poursuite par équipe. En patinage de vitesse sur longue piste féminin, les Canadiennes mettent la main sur quatre médailles, une en or, une en argent et deux en bronze. Sur 1 000 m, Christine Nesbitt devance, avec un temps de 1 min 16 s et 56/100, Annette Gerritsen des Pays‑Bas de seulement 2/100 de seconde.

Christine Nesbitt

Lors de ces mêmes épreuves féminines, Kristina Groves laisse sa marque dans l’histoire du sport canadien en devenant la première patineuse de vitesse sur longue piste à remporter plusieurs médailles lors de deux Jeux olympiques d’hiver consécutifs. Elle s’approprie, en effet, lors de ces Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver l’argent sur 1 500 m et le bronze sur 3 000 m, après avoir remporté deux médailles d’argent, sur 1 500 m et en poursuite par équipe, aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin.

Les Jeux de Vancouver sont également mémorables pour la porte‑drapeau canadienne Clara Hughes qui marque l’histoire du sport canadien en remportant la médaille de bronze sur le 5 000 m féminin. Il s’agit là de sa sixième médaille olympique en carrière, quatre en patinage de vitesse et deux en cyclisme, ce qui lui permet d’égaler le record de Cindy Klassen du plus grand nombre de médailles olympiques remportées par une Canadienne ou un Canadien.

Surf des neiges

Le 16 février 2010, Maëlle Ricker met la main sur la médaille d’or dans l’épreuve féminine de surf des neiges cross, ce qui fait d’elle la première Canadienne à remporter une médaille d’or à des Jeux olympiques organisés sur le sol canadien et la première à s’approprier l’or en surf des neiges.

Ricker, Maн‚lle

En remportant, à 34 ans, le slalom géant parallèle masculin, Jasey‑Jay Anderson devient le médaillé d’or le plus âgé de l’histoire olympique du surf des neiges. Le français Mathieu Bozzetto, âgé de 36 ans, termine troisième de l’épreuve, ce qui fait de lui le médaillé le plus âgé de l’histoire olympique de ce sport.

Lors de ces Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, qui allait être sa dernière compétition majeure, Mike Robertson remporte la médaille d’argent olympique en surf des neiges cross. En effet, en septembre 2010, il subit une commotion cérébrale alors qu’il s’entraîne en Nouvelle‑Zélande et il doit mettre fin à sa carrière en compétition à l’âge de 25 ans.

Sports de glisse (bobsleigh et skeleton)

Pour la première fois dans l’histoire olympique, des bobeuses de la même nation remportent l’or et l’argent en bobsleigh féminin. Les Canadiennes Kaillie Humphries et Heather Moyse décrochent, en effet, la médaille d’or en devançant une autre équipe canadienne, médaillée d’argent, composée de Helen Upperton et Shelley‑Ann Brown. Heather Moyse devient la première femme originaire de l’Île‑du‑Prince‑Édouard à décrocher une médaille olympique. Chez les hommes, c’est Dave McEachern qui était devenu le premier sportif prince‑édouardien à remporter une médaille d’or olympique lors de sa victoire, avec Pierre Lueders, en bobsleigh à deux, aux Jeux olympiques d’hiver de 1998 à Nagano.

À Vancouver, en bobsleigh masculin, Lyndon Rush, David Bissett, Lascelles Brown et Chris le Bihan décrochent le bronze. Il s’agit de la première médaille remportée par le Canada en bobsleigh à quatre depuis les Jeux olympiques d’hiver de 1964 à Innsbruck où le Canada avait causé un choc planétaire en remportant l’or.

Jon Montgomery remporte la deuxième médaille d’or olympique consécutive du Canada en skeleton, après celle de Duff Gibson aux Jeux d’hiver de 2006 à Turin.

Montgomery, Jon

Patinage artistique

Le couple canadien composé de Tessa Virtue et Scott Moir entre dans l’histoire du patinage artistique le 22 février 2010 en devenant la première équipe de danse sur glace originaire d’Amérique du Nord à remporter l’or olympique. Dansant sur la musique romantique de la 5e Symphonie de Gustave Mahler, ils sont alors respectivement âgés de 20 et 22 ans, ce qui fait d’eux les plus jeunes patineurs artistiques à remporter une médaille d’or olympique en danse sur glace.

La Canadienne Joannie Rochette s’approprie le bronze dans l’épreuve féminine individuelle à l’occasion d’un succès au goût relativement amer. En effet, sa mère, Thérèse Rochette, décède d’une crise cardiaque à Vancouver deux jours seulement avant que la championne ne se produise dans son programme court. En dépit de ce deuil, Joanie Rochette décide de tout de même participer à la compétition en dédiant sa performance à sa mère. Avec 71,36 points, elle réalise le meilleur programme court de sa carrière. Elle remporte finalement la médaille de bronze olympique confortablement, avec 12,49 points d’avance sur sa suivante. Elle est ensuite choisie comme porte‑drapeau d’Équipe Canada lors de la cérémonie de clôture des Jeux et reçoit, ultérieurement, le prix Bobbie Rosenfeld 2010 de la meilleure athlète canadienne de l’année.

Joannie Rochette, 2010

La Canadienne Joannie Rochette à la cérémonie de remise des médailles de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver 2020 (26 février 2010).

(avec la permission de David W. Carmichael/Wikimédia, CC)

Curling

Pour les deuxièmes Jeux olympiques d’hiver consécutifs, le Canada remporte la médaille d’or en curling. L’équipe canadienne originaire d’Edmonton, composée du capitaine Kevin Martin, du troisième John Morris, du deuxième Marc Kennedy, du joueur de tête Ben Hebert et du cinquième Adam Enright, enregistre une fiche parfaite de 11 victoires et 0 défaite, dominant ses adversaires sur la marque cumulée de 87 à 42. Lors de cette épreuve, le Canada surclasse la France 12 à 5, le Danemark 10 à 3 et la Chine 10 à 3 lors des matchs de poule, se défait de la Suède 6 à 3 en demi‑finale et prend le dessus sur la Norvège 6 à 3 lors de la finale pour décrocher la médaille d’or.

En curling féminin, le Canada met la main sur la médaille d’argent. L’équipe canadienne, originaire de Calgary, formée de la capitaine Cheryl Bernard, de la troisième Susan O’Connor, de la deuxième Carolyn Darbyshire‑McRory, de la joueuse de tête Cori Bartel et de la cinquième Kristie Moore, enregistre, lors de la ronde préliminaire, une fiche de huit victoires pour une seule défaite face à la Chine sur la marque de 6 à 5. En demi‑finale, le Canada se défait 6 à 5 de la Suisse, sur la plus petite des marges, mais doit se contenter de la médaille d’argent en perdant en finale, sur la marque de 7 à 6, contre la Suède.

Hockey

Pour la deuxième fois en trois Jeux olympiques d’hiver, le Canada décroche l’or dans l’épreuve féminine et dans l’épreuve masculine de hockey. Le tournoi olympique de hockey féminin remporte un grand succès, avec 162 419 spectateurs, soit la plus forte participation de tous les temps à un tournoi international de hockey féminin.

Les Canadiennes remportent leurs cinq matchs, en dominant leurs adversaires sur la marque combinée de 48 à 2. Dans les matchs éliminatoires, l’équipe canadienne atteint des sommets en défense, blanchissant la Finlande 5 à 0 en demi‑finale et les États‑Unis 2 à 0 dans le match pour la médaille d’or. Trois Canadiennes terminent en tête des classements individuels du tournoi, Meghan Agosta avec 15 points (9 buts et 6 aides), et Hayley Wickenheiser et Caroline Ouellette avec chacune 9 aides. Meghan Agosta est également désignée comme meilleure joueuse du tournoi, tandis que Shannon Szabados, qui n’a concédé qu’un seul but en 180 minutes, est élue meilleure gardienne de but.

Le tournoi olympique de hockey masculin suscite un immense intérêt. Le Canada franchit les matchs de poule avec une fiche de deux victoires et une défaite, battant la Norvège 8 à 0 et la Suisse 3 à 2 en tirs de barrage avant de perdre 5 à 3 face aux États‑Unis. La défaite contre les Américains oblige l’équipe canadienne à jouer un match de barrage, au cours duquel elle domine l’Allemagne sur la marque de 8 à 2, pour accéder à la phase par élimination directe. En quarts de finale, le Canada prend le meilleur sur la Russie 7 à 3, avant, en demi‑finale, de se défaire de la Slovaquie 3 à 2 sur la plus petite des marges.

Lors de la finale face aux États‑Unis, Équipe Canada décroche la médaille d’or en s’imposant 3 à 2 grâce à un « but en or » de Sidney Crosby. Le Canada empoche ainsi sa 14e médaille d’or des Jeux, établissant un nouveau record du plus grand nombre de médailles d’or remportées lors d’une seule édition des Jeux olympiques d’hiver. La finale du hockey masculin est regardée à la télévision par 16,6 millions de Canadiens et de Canadiennes, établissant, dans ce domaine également, un nouveau record dans l’histoire de l’audience des programmes télévisés au Canada.

Le Canadien Jonathan Toews, avec un but et sept aides pour un total de huit points, est désigné meilleur attaquant du tournoi. Avec sept points chacun, Sidney Crosby, Jarome Iginla, Dany Heatley et Ryan Getzlaf marquent en moyenne un point par match. Le tournoi olympique est également un grand succès pour le gardien des Canucks de Vancouver, Roberto Luongo, qui enregistre une fiche de cinq victoires et aucune défaite, avec un match sans encaisser de but et une moyenne de buts alloués de 1,76.

(avec la permission de s.yume/flickr, CC)
Becky Kellar

Cérémonie de clôture

À l’instar du match pour la médaille d’or au hockey masculin, la cérémonie de clôture est regardée par de très nombreux téléspectateurs. Au total, 14,3 millions de Canadiennes et de Canadiens sont devant leur poste à cette occasion, ce qui en fait la deuxième émission la plus regardée de l’histoire de la télévision canadienne. Les musiciens Neil Young et Michael Bublé participent, aux côtés de William Shatner, Catherine O’Hara et Michael J. Fox, à cette cérémonie qui se tient, à l’instar de la cérémonie d’ouverture, au Stade de B.C. Place.

Statistiques d’Équipe Canada

Équipe : 202 athlètes (114 hommes, 88 femmes) 
Médailles : 26 (14 d’or, 7 d’argent, 5 de bronze) 
Classement : 3e (nombre total de médailles)

Tableau des médailles

Athlètes

Sport

Médaille

Kaillie Humphries
Heather Moyse

Bobsleigh (épreuve féminine)

Or

Adam Enright
Ben Hebert
Marc Kennedy
Kevin Martin
John Morris

Curling (épreuve masculine)

Or

Scott Moir
Tessa Virtue

Patinage artistique (danse sur glace)

Or

Alexandre Bilodeau

Ski acrobatique (bosses, épreuve masculine)

Or

Ashleigh McIvor

Ski acrobatique (skicross, épreuve féminine)

Or

Patrice Bergeron
Dan Boyle
Martin Brodeur
Sidney Crosby
Drew Doughty
Marc‑André Fleury
Ryan Getzlaf
Dany Heatley
Jarome Iginla
Duncan Keith
Roberto Luongo
Patrick Marleau
Brenden Morrow
Rick Nash
Scott Niedermayer
Corey Perry
Chris Pronger
Mike Richards
Brent Seabrook
Eric Staal
Joe Thornton
Jonathan Toews
Shea Weber

Hockey sur glace (tournoi masculin)

Or

Meghan Agosta
Gillian Apps
Tessa Bonhomme
Jennifer Botterill
Jayna Hefford
Haley Irwin
Rebecca Johnston
Becky Keller
Gina Kingsbury
Charline Labonté
Carla MacLeod
Meaghan Mikkelson
Caroline Ouellette
Cherie Piper
Marie‑Philip Poulin
Colleen Sostorics
Kim St‑Pierre
Shannon Szabados
Sarah Vaillancourt
Catherine Ward
Hayley Wickenheiser

Hockey sur glace (tournoi féminin)

Or

Guillaume Bastille
Charles Hamelin
Franҫois Hamelin
Olivier Jean
Franҫois‑Louis Tremblay

Patinage de vitesse sur courte piste (relais masculin sur 5 000 m)

Or

Charles Hamelin

Patinage de vitesse sur courte piste (500 m masculin)

Or

Jon Montgomery

Skeleton (épreuve masculine)

Or

Jasey‑Jay Anderson

Surf des neiges (slalom géant parallèle masculin)

Or

Maëlle Ricker

Surf des neiges (épreuve féminine de cross)

Or

Mathieu Giroux
Lucas Makowsky
Denny Morrison

Patinage de vitesse (poursuite par équipe masculine)

Or

Christine Nesbitt

Patinage de vitesse (1 000 m féminin)

Or

Shelley‑Ann Brown
Helen Upperton

Bobsleigh (épreuve féminine)

Argent

Cori Bartel
Cheryl Bernard
Carolyn Darbyshire‑McRory
Kristie Moore
Susan O’Connor

Curling (tournoi féminin)

Argent

Jennifer Heil

Ski acrobatique (bosses, épreuve féminine)

Argent

Marianne St‑Gelais

Patinage de vitesse sur courte piste (500 m féminin)

Argent

Jessica Gregg
Kalyna Roberge
Marianne St‑Gelais
Tania Vicent

Patinage de vitesse sur courte piste (3 000 m féminin)

Argent

Mike Robertson

Surf des neiges (épreuve masculine de cross)

Argent

Kristina Groves

Patinage de vitesse (1 500 m féminin)

Argent

David Bissett
Lascelles Brown
Chris le Bihan
Lyndon Rush

Bobsleigh à 4 (épreuve masculine)

Bronze

Joannie Rochette

Patinage artistique (épreuve individuelle féminine)

Bronze

François Louis‑Tremblay

Patinage de vitesse sur courte piste (500 m masculin)

Bronze

Kristina Groves

Patinage de vitesse (3 000 m féminin)

Bronze

Clara Hughes

Patinage de vitesse (5 000 m féminin)

Bronze