L'Islet

L'arrivée du chemin de fer en 1860 entraîne une certaine croissance industrielle. Plusieurs travaux de maçonnerie exploitent les dépôts d'argile de la région, mais les ressources s'épuisent vite. Une fonderie en activité depuis de nombreuses années se recycle dans la fabrication de remorques.

L

L'Islet

 L'Islet, municipalité du Qc; pop. 3866 (recens. 2001), 3878 A (recens. 1996), 1782 (recens. 1991); superf. 120,02 km2; situé sur la rive sud du fleuve SAINT-LAURENT, à 100 km à l'est de Québec dans les anciennes seigneuries de L'Islet-Saint-Jean et de Bonsecours concédées en 1677. Avant l'arrivée du premier curé en 1745, L'Islet est desservi par des prêtres missionnaires, et la paroisse de Notre-Dame-de-Bon-Secours-de-L'Islet est fondée en 1721. L'agriculture demeure la principale activité économique jusqu'à la fin du XIXe siècle.

L'arrivée du chemin de fer en 1860 entraîne une certaine croissance industrielle. Plusieurs travaux de maçonnerie exploitent les dépôts d'argile de la région, mais les ressources s'épuisent vite. Une fonderie en activité depuis de nombreuses années se recycle dans la fabrication de remorques. Une grande entreprise qui fabrique des meubles de rangement ouvre plusieurs ateliers dans le village. La création de ces industries a une influence sur l'urbanisation : en 1911, le village L'Islet-sur-Mer se sépare de la paroisse fondée vers 1845; en 1950, L'Islet-Station se sépare également et, par la suite, devient une ville : L'Islet. En 2000, L'Islet-sur-Mer et L'Islet avec la paroisse de Saint-Eugène décident de former une seule municipalité. L'église construite en 1768 a le statut de monument historique et contient de nombreux chefs-d'oeuvre religieux. Un important musée marin y ouvre ses portes en 1970.