La Vérendrye, Louis-Joseph Gaultier de

De retour dans l'Est, il participe à la campagne contre les Mohawks (1748) et sur le lac Champlain (1759), au cours de la GUERRE DE SEPT ANS. Louis-Joseph, le plus actif et le plus doué des quatre fils La Vérendrye, meurt dans un naufrage au large du Cap-Breton.

Explorations de La Vérendrye

La Vérendrye, Louis-Joseph Gaultier de

Louis-Joseph Gaultier de La Vérendrye, « chevalier », explorateur, commerçant de fourrures et officier militaire (île aux Vaches, Nouvelle-France, 9 nov. 1717 -- en mer, 15 nov. 1761). Le plus jeune des fils de Pierre Gaultier de Varennes et de LA VÉRENDRYE, Louis-Joseph se signale surtout pour avoir dirigé la première exploration européenne au-delà de la rivière Missouri, dans les grandes plaines. En 1735, il prend part aux explorations de son père vers l'Ouest et l'aide à rétablir le fort Maurepas (1736), puis construit le fort La Reine (1738). En 1738, il accompagne son père dans le pays des Mandanes (près de Bismarck, dans le Dakota du Nord), puis il est envoyé au nord en 1739 explorer le lac Winnipeg. Il atteint probablement THE PAS, dans le cours inférieur de la rivière Saskatchewan. En 1742, son frère François Gaultier Du Tremblay et deux autres Français entreprennent avec lui leur voyage épique de 15 mois vers le sud-ouest, au-delà du pays des Mandanes, à la recherche de la légendaire « mer de l'Ouest ». Ayant atteint ce qui est sans doute les montagnes Big Horn (Wyoming), ils reviennent par les rivières Cheyenne et Bad, et enterrent une plaque de plomb à Pierre (Dakota du Sud), retrouvée en 1913. Après 1743, Louis-Joseph est commandant de poste à Chequamegon, à Kaministiquia et à Michipicoton.

De retour dans l'Est, il participe à la campagne contre les Mohawks (1748) et sur le lac Champlain (1759), au cours de la GUERRE DE SEPT ANS. Louis-Joseph, le plus actif et le plus doué des quatre fils La Vérendrye, meurt dans un naufrage au large du Cap-Breton.