Malaspina, Alejandro

Alejandro Malaspina, explorateur (Mulazzo, Italie, 5 nov. 1754 -- Pontremoli, Italie, 9 avril 1810). Issu d'une famille illustre mais appauvrie, il entre dans la marine espagnole. En 1784, il fait le tour du monde à bord de la frégate Astrea.

Malaspina, Alejandro

Alejandro Malaspina, explorateur (Mulazzo, Italie, 5 nov. 1754 -- Pontremoli, Italie, 9 avril 1810). Issu d'une famille illustre mais appauvrie, il entre dans la marine espagnole. En 1784, il fait le tour du monde à bord de la frégate Astrea. Impressionné par les importants voyages scientifiques de James Cook et du comte de la Pérouse, il soumet en 1778 un projet d'explorations scientifiques au gouvernement de l'Espagne. Il obtient carte blanche en juillet 1789. Il quitte Cadix le 30 juillet avec les deux corvettes Descubierta et Atrevida et contourne le cap Horn. Il projette d'explorer les îles Sandwich [maintenant Hawaï], mais, suivant les nouveaux ordres d'Espagne, il met plutôt le cap sur la Côte Du Nord-Ouest. La Controverse Du Détroit De Nootka avec les Anglais, en 1789, et la croyance tenace en l'existence du Passage Du Nord-Ouest motivent ce changement de cap.

Dans sa recherche du légendaire Détroit D'Anian, Malaspina atteint le 59° de latitude nord. Le 27 juin 1791, les corvettes entrent dans le détroit de Mulgrave (baie Yacutat, en Alaska). L'exploration des lieux anéantit les espoirs d'atteindre par cette route un passage par le nord-ouest, mais les scientifiques rapportent des échantillons et étudient la culture tlingite. Malaspina longe plus à l'ouest la côte de l'Alaska avant de mettre le cap sur le détroit de Nootka, au sud, où il arrive le 12 août 1791.

De retour au Mexique, Malaspina fait des recommandations qui mènent, en 1792, au voyage des navires Sutil et Mexicana. Il explore les îles Mariannes, les Philippines, la Nouvelle-Zélande et l'Australie avant de rentrer en Espagne par l'Amérique de Sud (1791-1794). Bien que l'expédition ait été un grand succès, les intrigues de la cour ont tôt fait de détruire sa carrière et d'empêcher que ses rapports ne soient publiés. Ceux-ci ne paraîtront qu'en 1885.

Voir aussi Explorations Espagnoles.


Lecture supplémentaire

  • Iris H.W. Engstrand, Spanish Scientists in the New World (1981).