Mante

Les mantes sont des insectes carnivores de l’ordre des mantoptères (Mantodea) bien connus pour leur posture évoquant une prière. Elles sont étroitement apparentées aux blattes et aux termites. Il en existe près de 2 400 espèces dans le monde, le plus grand nombre vivant dans les tropiques. On ne trouve que trois espèces au Canada : la mante religieuse (Mantis religiosa), la mante chinoise (Tenodera aridifolia) et la mante terrestre agile (Litaneutria minor). De ces trois espèces, seule la mante terrestre agile, présente dans le sud de la Colombie-Britannique, est indigène.

Bien que mantis soit parfois utilisé pour désigner l’ensemble du groupe, la plupart des entomologistes préfèrent utiliser ce mot pour désigner les membres du genre Mantis.

Les mantes sont des insectes carnivores de l’ordre des mantoptères (Mantodea) bien connus pour leur posture évoquant une prière. Elles sont étroitement apparentées aux blattes et aux termites. Il en existe près de 2 400 espèces dans le monde, le plus grand nombre vivant dans les tropiques. On ne trouve que trois espèces au Canada : la mante religieuse (Mantis religiosa), la mante chinoise (Tenodera aridifolia) et la mante terrestre agile (Litaneutria minor). De ces trois espèces, seule la mante terrestre agile, présente dans le sud de la Colombie-Britannique, est indigène. Bien que mantis soit parfois utilisé pour désigner l’ensemble du groupe, la plupart des entomologistes préfèrent utiliser ce mot pour désigner les membres du genre Mantis.
Mante terrestre agile (Litaneutria minor)

Description

Les mantes sont des insectes de taille moyenne à grande, d’une longueur variant de 1 à 15 cm, dotés d’un thorax allongé et de pattes antérieures puissantes et préhensiles, qu’elles utilisent pour capturer des proies. Elles ont une tête triangulaire, de grands yeux écartés, des antennes longues et étroites et un cou flexible. Les mantes possèdent une paire de structures auditives (tympana) entre leurs pattes postérieures. La plupart des espèces, incluant les deux introduites au Canada (la mante religieuse et la mante chinoise) ont des ailes complètement développées. Chez ces espèces, les ailes antérieures sont coriaces et protègent les ailes postérieures, en forme d’éventail. Toutefois, certaines espèces ne volent pas et chassent en parcourant le sol. Chez la mante terrestre agile du Canada, le mâle possède des ailes, mais les ailes de la femelle sont plus petites et non fonctionnelles.

La plupart des mantes sont cryptiques, c’est-à-dire qu’elles utilisent leurs couleurs et leurs formes pour se camoufler en imitant des feuilles, des tiges ou des fleurs. Les trois espèces présentes au Canada ont des couleurs qui leur permettent de se fondre dans leur environnement; la couleur de la mante religieuse et de la mante chinoise varie du vert feuille au brun grisâtre, tandis que le brun marbré de la mante terrestre agile lui donne l’apparence d’une brindille. Ce mimétisme permet aux mantes d’approcher leurs proies sans éveiller leur méfiance. Certaines mantes utilisent le mimétisme pour attirer des proies, par exemple en imitant les fleurs que les papillons pollinisent. Certaines mantes imitent des fourmis ou des guêpes.

Quand elle se sent en danger, la mante se dresse souvent dans une posture menaçante. Quand la mante religieuse adopte cette position, elle révèle une paire de points blancs entourés d’anneaux noirs à la surface intérieure de ses pattes antérieures, près de la base. Cette marque permet de distinguer la mante religieuse de toutes les autres espèces vivant en Amérique du Nord.

Mante religieuse (Mantis religiosa)

Répartition et habitat

Les mantes sont présentes dans les régions tempérées et tropicales, mais la plus grande variété des espèces se retrouve dans les tropiques. Trois espèces vivent au Canada. La mante religieuse (Mantis religiosa), d’origine européenne, a été introduite accidentellement dans l’État de New York en 1899. Elle s’est ensuite répandue dans le sud de l’Ontario et du Québec, puis a été introduite dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, dans le but de contrôler la population de criquets.

La mante chinoise (Tenodera aridifolia) a été introduite dans l’est de l’Amérique du Nord depuis la Chine en 1896 afin de contrôler les insectes nuisibles. La mante terrestre agile (Litaneutria minor) se rencontre du nord du Mexique jusqu’en Colombie-Britannique. Elle est la seule espèce de mante indigène au Canada, où son habitat se limite aux prairies sèches du sud de la vallée de l’Okanagan.

Reproduction et croissance

Les mantes sont réputées pour leur cannibalisme sexuel, la femelle dévorant le mâle avant, pendant ou après la copulation. Ce fait est probablement rare dans les conditions naturelles, et se produit plus fréquemment lorsque les femelles sont affamées. Le mâle a développé une grande prudence durant l’accouplement; il approche la femelle lentement et se fige pour ne pas être détecté dès que la femelle bouge. Après l’accouplement, le mâle se retire rapidement. Les femelles pondent leurs œufs dans une substance mousseuse qui durcit en formant un emballage comparable à du polystyrène, collé à une branche, un poteau de clôture ou un autre support. Les œufs y passent l’hiver et éclosent au printemps. Les mantes subissent une métamorphose incomplète, c’est-à-dire que les juvéniles ressemblent à de petits adultes dépourvus d’ailes. Les juvéniles subissent plusieurs mues avant de devenir des adultes reproducteurs à la fin de l’été.

Mante chinoise (Tenodera aridifolia)

Écologie

Les mantes sont des prédateurs voraces et peu sélectifs. Elles sont actives durant le jour, et chassent principalement d’autres arthropodes. Les mantes chassent à l’affût. Elles restent immobiles en attendant le passage d’une proie, puis elles se servent de leurs grandes pattes antérieures préhensiles pour saisir et immobiliser la victime, qui est le plus souvent dévorée vivante. Certaines grandes espèces chassent aussi de petites grenouilles, des lézards ou des colibris. Les mantes sont les seuls insectes dont il est bien établi qu’ils jouissent d’une vision binoculaire comme les êtres humains. Ceci leur permet d’évaluer correctement la distance de leurs proies. Grâce à leur cou flexible, elles sont le seul groupe d’insectes capables de regarder par-dessus leurs épaules.

Relations avec les humains

Les mantes ont une apparence emblématique, et beaucoup de cultures en ont fait des symboles présents dans l’art, la mythologie et la littérature. Prédatrices chassant à l’affût, elles passent la plus grande partie de leur vie immobiles, les pattes antérieures repliées et prêtes à agir. Cette position évoque une prière, apparemment méditative, ce qui a valu à l’ensemble du groupe le nom familier de mante religieuse. Les mantes sont parfois adoptées comme animaux de compagnie, ou élevées et vendues en tant qu’agents de contrôle des insectes nuisibles, bien qu’elles soient peu efficaces car elles ne montrent aucune prédilection particulière pour les animaux nuisibles et attaquent aussi bien les insectes bénéfiques comme les pollinisateurs.

Taxonomie des mantes

Règne

Animaux

Embranchement

Arthropodes

Classe

Insectes

Ordre

Mantodea