Ovide William Mercredi

Ovide William Mercredi, avocat et chef autochtone (Grand Rapids, Manitoba, 1946).

Mercredi, Ovide
Un négociateur doué et résolu pour qui l'obtention de la reconnaissance constitutionnelle des droits ancestraux est la premi\u00e8re étape \u00e0 franchir afin de régler les probl\u00e8mes des autochtones (photo de Graham Law).

Ovide William Mercredi, avocat et chef autochtone (Grand Rapids, Manitoba, 1946). Diplômé de l'U. du Manitoba, il pratique le droit à The Pas jusqu'en 1982, alors qu'il devient conseiller juridique, puis directeur de lAssemblée des Premières Nations (APN) à Ottawa. En 1990, il coordonne les démarches fructueuses de l'Assemblée des chefs du Manitoba visant à bloquer l'Accord du lac Meech (voir Accord du lac Meech : Document) à l'Assemblée législative du Manitoba. Un an plus tard, il succède à Georges Erasmus comme chef national de l'APN. Convaincu que la reconnaissance constitutionnelle des droits des autochtones est le premier pas nécessaire vers la solution de leurs problèmes, ce négociateur doué et tenace joue un rôle de premier plan dans les discussions constitutionnelles de 1991-1992.

L'Accord de Charlottetown (voir Accord de Charlottetown : Document) prévoit une reconnaissance de l'autonomie gouvernementale des peuples autochtones, mais sans plus de précision, et le rejet de l'accord entraîne la mise en veilleuse de cette reconnaissance. Les chefs autochtones contestent sa façon de diriger l'APN sans les consulter régulièrement. En 1994, il est réélu de justesse et, en juillet 1997, il est défait par Phil Fontaine.