Musée du Québec

Le Musée du Québec ouvre officiellement ses portes en juin 1933. Déjà, en 1922, le gouvernement posait un geste d'importance en sanctionnant la loi qui créait le Musée de la province de Québec. Il a donc fallu attendre 11 ans avant que n'aboutisse le projet d'un musée national.

Musée du Québec

Le Musée du Québec ouvre officiellement ses portes en juin 1933. Déjà, en 1922, le gouvernement posait un geste d'importance en sanctionnant la loi qui créait le Musée de la province de Québec. Il a donc fallu attendre 11 ans avant que n'aboutisse le projet d'un musée national. On doit l'édifice actuel à l'architecte Wilfrid Lacroix qui lui donne une symétrie néo-classique, et le sculpteur Émile Brunet réalise la grande porte en bronze, le fronton et les bas-reliefs décorant la frise.

À ses débuts, le musée se donne trois vocations : héberger les Archives nationales, le Musée des sciences naturelles et le Musée des beaux-arts. Au fil des ans, il développe ses collections en acquérant des oeuvres remarquables et représentatives de l'évolution des arts au Canada français. Peu à peu, il se consacre uniquement aux beaux-arts, laissant alors à d'autres institutions le soin de conserver les Archives nationales et les collections d'histoire naturelle.

Aujourd'hui, le Musée du Québec présente des oeuvres importantes et prestigieuses couvrant toutes les époques et les différents styles artistiques du Québec. À l'art canadien, moderne et contemporain, s'ajoutent l'orfèvrerie et un cabinet de dessins et d'estampes tout à fait remarquable. Des services éducatifs, une bibliothèque et un centre de documentation donnent à cette institution nationale un rôle majeur.

La ministre des Affaires culturelles du Québec, madame Lise Bacon, annonçait le 15 octobre 1987, l'agrandissement du Musée du Québec. Cela couronnait plusieurs années d'efforts des différents directeurs et conservateurs de l'institution.

Les architectes ont respecté l'environnement et les bâtiments existants : l'ancienne prison, oeuvre de l'architecte Charles Baillargé, et le musée actuel, le Pavillon Gérard-Morisset. Une aile de liaison a donc été construite. Ce Grand Hall ouvre sur de nombreux services : librairie, auditorium, salles de réunion et de consultation, café terrasse et donne accès aux nombreuses salles d'expositions des deux pavillons.

Signalons également une oeuvre remarquable du sculpteur David Moore, qui a été commandée et installée en permanence dans la tourelle de l'ancienne prison du pavillon Baillargé.

Des rétrospectives importantes ont été présentées (Lemieux, Pellan, Riopelle, Louis-Jobin, Joseph Saint-Charles, René Richard, Horatio Walker, Alfred Laliberté, Sylvia Daoust), ainsi que des expositions prestigieuses dont Toutankhamon, les bijoux de Braque, les Impressionnistes des collections des Musées soviétiques et enfin Rodin, en 1998, qui a attiré plus d'un demi-million de visiteurs.