Nicolet

Au début du XIXe siècle, elle devient une ville agricole importante ainsi qu'un important carrefour pour les cantons de la rive Sud.


Nicolet

 Nicolet, ville du Qc; pop. 7827 (recens. 2006), 7928 (recens. 2001); const. en 1872. Nicolet est située à environ 3 km de l'embouchure de la rivière Nicolet, à l'extrémité est du lac Saint-Pierre. Nommée ainsi en l'honneur de l'associé de Champlain, Jean NICOLLET, elle se développe lentement après sa fondation au début du XVIIIe siècle. Bien qu'elle soit située dans une immense plaine, sa forme est tout à fait particulière. Bloquée depuis longtemps au nord par des possessions institutionelles privées et au sud par des terres agricoles, elle ne se développe que vers l'est le long de la rivière et, de ce fait, elle est exposée aux inondations printanières et aux nombreux glissements de terrains.

Au début du XIXe siècle, elle devient une ville agricole importante ainsi qu'un important carrefour pour les cantons de la rive Sud. En raison de son activité économique fondée sur l'industrie du bois, l'industrie laitière et le commerce de détail, elle devient progressivement le coeur des paroisses agricoles de l'arrière-pays. C'est alors l'âge d'or de la ville : plusieurs communautés religieuses s'y établissent et l'on y fonde un diocèse en 1877. Le recensement de 1891 indique que sa population est alors de 2518 habitants.

Toutefois, au XXe siècle, elle ne réussit pas à établir une structure industrielle viable parallèle à la croissance économique de son arrière-pays. DRUMMONDVILLE, VICTORIAVILLE, PLESSISVILLE, Princeville et SHERBROOKE s'industrialisent grâce à des capitaux américains et britanniques. Nicolet perd alors son titre de capitale régionale et son rôle commercial fait place à un rôle intellectuel et religieux. Elle fait aujourd'hui office de petit centre de services.