Pierce, Lorne Albert

Lorne Albert Pierce, éditeur, rédacteur en chef et écrivain (Delta, Ont., 3 août 1890 -- Toronto, 27 nov. 1961). Rédacteur en chef à la RYERSON PRESS de 1922 à 1960, Pierce défend la cause de l'écriture et des auteurs canadiens pendant plus de 40 ans. Il étudie à l'U.

Pierce, Lorne Albert

Lorne Albert Pierce, éditeur, rédacteur en chef et écrivain (Delta, Ont., 3 août 1890 -- Toronto, 27 nov. 1961). Rédacteur en chef à la RYERSON PRESS de 1922 à 1960, Pierce défend la cause de l'écriture et des auteurs canadiens pendant plus de 40 ans. Il étudie à l'U. Queen et au Victoria College de Toronto, au Union Theological Seminary de New York, à l'U. de New York et au United Theological College de Montréal. En 1916, il est ordonné pasteur méthodiste. Il se consacre à son service pastoral à Ottawa et ailleurs, puis sert dans l'armée en temps de guerre avant d'entrer à la Ryerson Press en 1920, où il est d'abord conseiller littéraire pendant une courte période et ensuite rédacteur. Il personnifie le nationalisme fervent du Canada anglais des années 20 : il lance l'importante série de recueils de poésie Ryerson Chapbook, les ouvrages innovateurs de critique littéraire Makers of Canadian Literature, et la collection de manuels scolaires The Ryerson Books of Prose and Verse.

Parmi les ouvrages écrits par Pierce, on retrouve des études sur William KIRBY et Marjorie Pickthall, une critique et une anthologie de la littérature canadienne, ainsi que des éditions de la poésie de Pickthall et de Bliss CARMAN. En 1926, il institue le prix littéraire Lorne Pierce Medal de la Société royale du Canada. En 1927, il fonde l'Edith and Lorne Pierce Collection of Canadian Literature à l'U. Queen. Il joue également un rôle de premier plan au sein de plusieurs organismes  : la Canadian Authors' Association, la Canadian Bibliographical Society, la Fondation des écrivains canadiens, le MUSÉE ROYAL DE L'ONTARIO et l'Art Gallery of Toronto (MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L'ONTARIO). Souffrant lui-même de surdité, il participe à la fondation de ce qui sera la Société canadienne de l'ouïe en 1940.


Lecture supplémentaire

  • C.H. Dickinson, Lorne Pierce (1965).