Pincourt

Le nom Pincourt remonte à l'époque de la traite des fourrures. Des voyageurs, observant la forêt de pins qui couvre alors une bonne partie de la moitié occidentale de l'île, remarquent que ces pins sont courts et appellent l'endroit Pins courts.


Pincourt

 Pincourt, ville du Qc, pop. 11 197 (recens. 2006), 10 107 (recens. 2001), const. en 1959. Pincourt est une des quatre municipalités de l'île-Perrot, une île voisine de la partie ouest de l'île de Montréal, à l'embouchure de la RIVIÈRE DES OUTAOUAIS, entre les lacs Saint-Louis et des Deux-Montagnes. Les trois autres municipalités sont ÎLE-PERROT, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot et Terrasse-Vaudreuil. Pincourt, à quelque 40 km à l'ouest de MONTRÉAL, occupe la partie occidentale de l'île. De l'autre côté du chenal se trouve la ville de VAUDREUIL-DORION.

Le nom Pincourt remonte à l'époque de la traite des fourrures. Des voyageurs, observant la forêt de pins qui couvre alors une bonne partie de la moitié occidentale de l'île, remarquent que ces pins sont courts et appellent l'endroit Pins courts. Ce nom lui est resté et a été adopté dans sa forme singulière.

La localité s'est construite autour de l'église missionnaire catholique Notre-Dame-de-Lorette après 1890. L'absence d'industries majeures en retarde la croissance, n'étant constitué en village qu'en 1950, puis en ville, en 1959.

Pincourt est une banlieue résidentielle typique de Montréal, bien desservie par le train Rigaud-Montréal.