Pouce Coupe

Pouce Coupe, village de Colombie-Britannique constitué en 1932 avec une population de 792 (recensement de 2016), 738 (recensement de 2011). Le village de Pouce Coupe se trouve à 6 km au sud-est de Dawson Creek, sur l’autoroute et le fret ferroviaire qui le séparent de Grande Prairie, en Alberta. Le village tire vraisemblablement son nom d’un chef dane-zaa, Pooscapee, qui a été francisé par les premiers voyageurs pour devenir Pouce Coupé.

Colonisation

L’arrivée des colons blancs dans la région, traditionnellement habitée par le peuple dane-zaa (Castor), commence dès 1898 avec Hector Tremblay. Ce dernier y établit un poste de traite et, graduellement, le village grandit. La prairie entourant Pouce Coupe est l’une des premières zones colonisées du territoire que l’on appelle le bloc de la rivière de la Paix, ouvert au peuplement des terres en 1912 (voir aussi rivière de la Paix). Par conséquent, le village de Pouce Coupe est surnommé « capitale pionnière de la région de la rivière de la Paix. »

Développement

Au début de 20e siècle, des bureaux gouvernementaux, un hôpital d’avant-poste de la Croix-Rouge et une laiterie s’installent dans le village et desservent cette région d’agriculture mixte. Pendant la crise financière des années 1930, beaucoup d’agriculteurs souffrant des sécheresses au sud de la Saskatchewan et en Alberta migrent vers le bloc de la rivière de la Paix par le biais du Chemin de fer du nord de l’Alberta, qui assure le transport dans la région de 1931 à 1974.

De nos jours, les principales industries de Pouce Coupe sont l’agriculture et l’exploitation pétrolière. En novembre 2009, un pipeline de gaz naturel exploité par Encana se fend près du village et relâche un nuage toxique de sulfure d’hydrogène (voir Soufre). Un total de 18 résidents sont forcés d’évacuer leur demeure avant que la fuite soit réparée.