Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (2012)

​La reine Elizabeth II, qui a succédé au trône en 1952, est la souveraine ayant régné le plus longtemps dans l’histoire moderne britannique et canadienne. Elle célébrait en 2012 son jubilé de diamant (60 ans de règne).

Vitrail du Jubilé de diamant
Montre la reine Elizabeth II et la reine Victoria. Le vitrail présente également les monogrammes royaux des deux souveraines, ainsi que l'édifice du Centre du Parlement, ayant existé pendant les deux règnes. Il est suspendu dans le foyer du Sénat, à l'extérieur de la Chambre rouge. 26 juillet 2014. (Avec la permission de Tony Webster/flickr CC.)\r\n
Deux cavaliers se préparent pour leur tour de garde
Lors des célébrations entourant le Jubilé de diamant, c'est la Gendarmerie royale du Canada qui a monté la garde à cheval de la reine Elizabeth II. La reine dispose d'une garde à cheval à l'entrée Horse Guards. Horse Guards est le nom officiel donné aux entrées principales du palais St. James et du palais de Buckingham. 23 mai 2012. (Avec la permission de Michael Garnett/flickr CC.)\r\n
Parade du Jubilé de diamant sur la Tamise
Une flottille de 1 000 bateaux arborant le drapeau du Commonwealth défile sur les eaux de la Tamise à Londres en guise de célébration du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. 3 juin 2012. (Avec la permission de Richard Lewis/Secrétariat du Commonwealth/flickr CC.)\r\n

La reine Elizabeth II, qui a succédé au trône en 1952, est la souveraine ayant régné le plus longtemps dans l’histoire moderne britannique et canadienne. En 2012, elle a célébré son jubilé de diamant (60 ans de règne). Les festivités entourant cette commémoration (le deuxième depuis celui de l’arrière-arrière-grand-mère d’Elizabeth II, la reine Victoria, en 1897) prévoient un défilé sur la Tamise, l’allumage des phares du jubilé, ainsi qu’une tournée du Royaume-Uni par la reine et son consort, le prince Philip, duc d’Édimbourg. Les autres royaumes du Commonwealth, incluant le Canada, font également l’objet d’une tournée menée par les enfants, les petits-enfants et les cousins de la reine. (Voir aussi Famille royale; Jubilé de diamant de la reine Victoria – 1897.)

Règne d’Elizabeth II

Elizabeth II succède à son père, le roi George VI, le 6 février 1952. Durant le règne de ce dernier, l’ancien Empire britannique devient un Commonwealth constitué de nations égales. Elizabeth II devient donc la première souveraine à être couronnée reine du Canada. Entre 1952 et 2012, la reine visite le Canada plus de 22 fois, entre autres pour participer à des événements clés de l’histoire du Canada, notamment l’ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent, en 1959, l’Exposition universelle de 1967 et la canadianisation de la Constitution, en 1982. La reine a régné sur une période marquée par des changements sociaux, politiques et technologiques sans précédent. D’ailleurs, c’est elle qui a donné son approbation à ce que l’on filme son couronnement de 1953, permettant ainsi aux téléspectateurs de la planète de partager avec elle ce moment historique. Aujourd’hui, les visites royales et les événements philanthropiques de la famille royale sont publicisés sur les médias sociaux.

Préparatifs

En 2011, la reine assiste à la Réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth à Perth, en Australie. C’est là que les chefs de gouvernement, dont le premier ministre Stephen Harper, discutent de leurs plans pour les célébrations du jubilé. Contrairement au jubilé de diamant de la reine Victoria, en 1897, où les représentants de l’Empire britannique se rassemblaient à Londres pour les festivités de la souveraine, les plans de 2012 prévoient au contraire que ce soit la famille royale qui rende visite aux nations du Commonwealth.

Au Canada, un comité de 14 personnes est formé en 2009 pour superviser le déroulement des festivités du jubilé de diamant. En 2011, le gouvernement fédéral alloue un budget de 7,5 millions de dollars au jubilé de diamant, dont 2 millions de dollars seulement pour l’événement et 3,7 millions de dollars pour la confection de 60 000 médailles du jubilé.

Médailles du jubilé de diamant

Quelque 60 000 Canadiens reçoivent une médaille de jubilé de diamant en reconnaissance de leur contribution au rayonnement du Canada et de leurs exploits au sein de leur communauté. Le gouvernement du Canada invite en effet les Canadiens à soumettre des candidats pour la médaille. Parmi les récipiendaires, on compte des athlètes olympiques, des philanthropes, des bénévoles communautaires et des membres des forces armées. Les médailles montrent Elizabeth II couronnée d’un côté et son monogramme royal au centre d’un motif diamantin de l’autre. Le ruban bleu, rouge et blanc de la médaille rappelle le jeu de couleurs des médailles du couronnement de 1953, du jubilé d’argent de 1977 et du jubilé d’or de 2002.

Une certaine controverse entoure les médailles lorsqu’on apprend que les sénateurs et les membres du Parlement sont automatiquement considérés comme candidats, incluant deux sénateurs faisant l’objet d’une enquête de la Gendarmerie royale du Canada concernant leurs dépenses. D’autres médaillés ayant fait sourciller la population sont le sprinteur Ben Johnson, à qui l’on a retiré la médaille d’or olympique pour avoir utilisé des stéroïdes, et le chanteur Justin Bieber, qui s’est présenté à la cérémonie vêtu d’une salopette et coiffé d’une casquette de baseball.

Visites royales de la reine et du prince Philip

La reine visite le Canada avec le prince Philip en 2002 dans le cadre du jubilé d’or. En 2012, le couple restreint ses visites au Royaume-Uni seulement. Ainsi, ils visitent l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande du Nord et le pays de Galles entre mars et juillet 2012, alors que d’autres membres de la famille royale s’occupent de la tournée du Commonwealth.

Durant la visite de la reine en 2010, toutefois, certaines cérémonies sont organisées en prévision du jubilé de diamant. Le 30 juin, par exemple, la reine est invitée à inaugurer un vitrail la représentant en compagnie de la reine Victoria. L’œuvre, affichée dans le vestibule du Sénat, montre aussi les monogrammes royaux des deux reines et l’édifice central du Parlement tel qu’il était lors de leur règne respectif. Le 7 février 2012, le gouverneur général David Johnston dédie le vitrail aux célébrations du jubilé. Le 3 juillet 2010, la reine inaugure les jardins Elizabeth II à Winnipeg, et y plante un arbuste de physocarpe à feuilles d’obier, cultivé en l’honneur des 60 années de son règne.

Visites royales du Canada par le prince de Galles et la duchesse de Cornwall

Du 20 au 23 mai 2012, Charles et Camilla, le prince de Galles et la duchesse de Cornwall, font la tournée du Canada pour célébrer le jubilé de diamant de la reine. La visite royale coïncide avec la fête de la Reine, qui honore le rôle de la reine Victoria comme Mère de la Confédération et qui est l’anniversaire officiel de la reine Elizabeth II au Canada. La visite du jubilé, qui attire des foules bien plus imposantes qu’à leur dernière visite, en 2009, les amène à la base des Forces armées canadiennes Gagetown, ainsi que dans les villes de Saint John, au Nouveau-Brunswick, de Toronto, en Ontario, et de Regina, en Saskatchewan. Ont aussi lieu lors de la visite un événement des Forces armées canadiennes à Fort York, commémorant le 200e anniversaire de la guerre de 1812, une visite de la First Nations University of Canada et une performance de l’Orchestre symphonique de Regina.

On salue grandement la générosité du couple royal envers les citoyens canadiens, notamment le fait que Charles s’est joint à une partie de hockey-balle dans les rues de Saint John et s’est improvisé présentateur à la Yonge Street Mission, de Toronto. La visite est également l’occasion pour Camilla de donner son premier discours en sol canadien, s’adressant aux Queen’s Own Rifles, de Toronto, en tant que colonelle en chef honoraire. À Regina, Charles est nommé commissaire honoraire de la Gendarmerie royale du Canada.

Pendant que Charles et Camilla visitent le Canada, la Gendarmerie royale du Canada est invitée à assurer la protection de la reine à Horse Guards Parade, à Londres, en Angleterre, pendant la cérémonie de relève de la garde du 23 mai. L’invitation rappelle le jubilé de diamant de la reine Victoria, en 1897, lors duquel la Police à cheval du Nord-Ouest est devenue la première unité non militaire et non britannique à garder la reine. (Voir aussi Visites royales.)

Autres visites royales dans le Commonwealth

En 2012, d’autres membres du Commonwealth reçoivent évidemment la visite de la famille royale. Le prince de Galles et la duchesse de Cornwall, en plus du Canada, se rendent en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le duc et la duchesse de Cambridge, Will et Kate, quant à eux, visitent la Malaisie, le Singapour, les Tuvalu et les îles Salomon. Il s’agit de leur première visite depuis celle du Canada, en 2011. En Malaisie, Kate fait son premier discours international et s’exprime en faveur d’une amélioration des ressources de soins palliatifs offerts aux enfants en phase terminale. Le prince Harry visite le Bélize, les Bahamas et la Jamaïque, renforçant par sa visite le soutien à la monarchie à une époque où la première ministre jamaïcaine Portia Simpson-Miller lutte pour faire du pays une république.

Festivités

Au Canada, la commémoration du jubilé de diamant de la reine a officiellement lieu le 6 février 2012, jour de l’accession au trône d’Elizabeth II. Le premier ministre Stephen Harper et les chefs des autres partis politiques soulignent les six décennies de « service dévoué de la reine envers son pays, le Commonwealth et le monde ». Ce jour-là, le drapeau personnel de la reine, qui n’est normalement utilisé que lorsque la souveraine est en sol canadien, est hissé à Rideau Hall, sur la Colline du Parlement et sur le mât de chaque gouvernement provincial. Les cloches de la Tour de la Paix, à Ottawa, résonnent également en l’honneur du jubilé.

Au Royaume-Uni, la grande majorité des festivités entourant le jubilé ont lieu en juin 2012, mois d’anniversaire officiel de la reine en Angleterre. Le défilé de la Tamise, le plus long de l’histoire avec 670 navires, est tenu le 3 juin. Des membres de la Marine royale canadienne escortent le navire royal, et une réplique d’un canot voyageur provenant du Musée canadien du canot participe au défilé. Le 4 juin, on organise un concert du jubilé tout près du palais de Buckingham, et des phares du jubilé de 2012 sont allumés dans tout le Royaume-Uni, notamment à la Maison du Canada, à Trafalgar Square, à Londres. Le 5 juin, une messe de l’Action de grâce est donnée à la St Paul’s Cathedral, tout comme c’était le cas lors du jubilé de diamant de la reine Victoria, en 1897.

Patrimoine

En 2015, la reine Elizabeth II devient la souveraine ayant connu le plus long règne de l’histoire du Canada et de l’Angleterre moderne, un exploit célébré de façon plutôt modeste en comparaison du jubilé de diamant de 2012. Les visites du Commonwealth par les enfants et les petits-enfants de la reine au cours de l’année du jubilé de diamant font partie d’un processus de transfert graduel des responsabilités royales aux jeunes générations de la famille royale. Elles ont permis aux plus jeunes membres de la famille royale, notamment William et Harry, de se faire mieux connaître du peuple. Le jubilé de diamant a aussi permis de raviver l’intérêt des Canadiens pour la royauté britannique, une mission qui a commencé avec la visite de la reine, en 2010, et qui s’est poursuivie avec le mariage de William et Kate, en 2011, le jubilé de diamant, en 2012, et la naissance du prince George et de la princesse Charlotte, respectivement en 2013 et 2015.


Liens externes