Eldon Rathburn

Eldon Davis Rathburn, M.C., compositeur, pianiste, organiste et professeur (né le 21 avril 1916 à Queenstown, au Nouveau-Brunswick; décédé le 30 août 2008 à Ottawa, en Ontario).

Eldon Davis Rathburn, M.C., compositeur, pianiste, organiste et professeur (né le 21 avril 1916 à Queenstown, au Nouveau-Brunswick; décédé le 30 août 2008 à Ottawa, en Ontario). Surnommé « doyen des compositeurs canadiens de musique de film », Eldon Rathburn travaille comme compositeur à l’Office national du film (ONF) de 1944 à 1976. Il compose en cours de carrière plus de 300 musiques de film, notamment pour certains courts métrages classiques de l’ONF (Capitale de l’or, Universe), certains grands films de langue anglaise (Nobody Waved Good-bye, Qui a vu le vent?) et plusieurs films IMAX. Il enseigne également la composition de musique de film à l’Université d’Ottawa (1972-1976). Membre de la Ligue canadienne des compositeurs et du Centre de musique canadienne, il est reçu membre de l’Ordre du Canada et se voit décerner le Prix du patrimoine de la Ville d’Ottawa.

Formation et début de carrière

Eldon Rathburn étudie le piano avec Eric Rollinson à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Il s’associe, vers la fin de l’adolescence, au groupe Don Messer and His Islanders. Étudiant en musique à l’Université McGill, il décroche une bourse de la Société canadienne des droits d’auteurs pour ses compositions Silhouette (1936) et To A Wandering Cloud (1938). En 1938-1939, il entre au Toronto Conservatory of Music (aujourd’hui connu sous le nom de Royal Conservatory of Music), où il étudie la composition avec Healey Willan, l’orgue avec Charles Peaker et le piano avec Reginald Godden.

En 1939, Eldon Rathburn retourne s’établir à Saint-Jean, où il travaille à la fois comme pianiste dans un orchestre de danse, organiste d’église et arrangeur à la radio. Lauréat du premier prix à la Young Artists’ Competition de Los Angeles de 1944 pour sa composition Symphonette (1943), il se rend en Californie. Là-bas, son œuvre est interprétée par l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, sous la direction d’Alfred Wallenstein. Eldon Rathburn y fait également la connaissance d’Arnold Schoenberg, l’un des juges de la compétition.

Office national du film

En 1944, Eldon Rathburn se joint à l’ONF, travaillant au siège social d’Ottawa comme compositeur; il conservera ce poste jusqu’en 1976. À l’instar d’autres compositeurs de l’ONF, il développe au fil du temps un style léger et économe qui s’adapte facilement à l’atmosphère des films. En 1976, en plus de nombreuses œuvres de concert, Eldon Rathburn a à son actif quelque 300 musiques de film – surtout pour les courts métrages –, dont : Sports et transports! (1952), Corral (1954) et Le soleil perdu (1961) de Colin Low; Introducing Canada (1956) de Tom Daly; Capitale de l’or (1957) de Wolf Koenig et Colin Low (ayant donné son nom à une suite symphonique du même nom); La feuille qui brise les reins (1958) de Terence McCartney-Filgate; Short and Suite (1959) de Norman McLaren; Universe (1959), film de grande renommée, récipiendaire de plusieurs prix, de Roman Kroitor et Colin Low; À Saint-Henri le cinq septembre (1962) d’Hubert Aquin; Un autre pays (1963) de Don Haldane; Nobody Waved Good-bye (1964), film marquant de Don Owen; The Railrodder (1965) de Gerald Potterton, avec Buster Keaton; Dans le labyrinthe (1967) de Roman Kroitor, Colin Low et Hugh O’Connor, film extravagant présenté sur écrans multiples pour lequel une salle de théâtre spéciale sera conçue lors de l’Expo 67.

Semi-retraite

Eldon Rathburn enseigne également la composition de musique de film à l’Université d’Ottawa de 1972 à 1976.

En semi-retraite à Ottawa, il demeure toutefois actif, composant à cette époque plus de 30 musiques. Il compose la musique de plusieurs films IMAX, dont Castors (1988), Le premier empereur de Chine (1990), The Last Buffalo (1990) et Momentum (1992, pour l’Expo 92 de Séville, en Espagne), ainsi que pour différents films, dont Qui a vu le vent? (1977) d’Allan King, Canada’s Sweetheart: The Saga of Hal C. Banks (1985) de Donald Brittain et le film Creative Process: Norman McLaren (1990), film-hommage de l’ONF.

Eldon Rathburn écrit des œuvres de concert jusqu’à sa mort. Fasciné par l’univers ferroviaire, il lance en 1994 un CD par l’entremise de Crystal Records, lequel contient, entre autres, des œuvres comme « The Rise and Fall of the Steam Railroad », « Six Railroad Preludes », « Two Railoramas » et « Turbo », un clin d’œil empreint d’humour au Train Turbo, service voué à l’échec qui reliait autrefois Montréal et Toronto.

Retour en force dans les années 1990

En 1995, Eldon Rathburn connaît un regain soudain en fin de carrière, lorsque Julian Armour, directeur du Festival international de musique de chambre d’Ottawa (OICMF), ajoute au programme plusieurs de ses œuvres. Le public lui réserve un accueil très favorable, à un point tel que la musique d’Eldon Rathburn devient un pilier du festival. On y joue des œuvres tendres et légères comme Ottawa Suite (1996, 2001), Subway Thoughts (1993), Schoenberg vs. Gershwin: A Tennis Match (1991) et Diabolus in Musica (2007). Le 31 juillet 2006, l’OICMF organise un concert-hommage à l’occasion du 90e anniversaire d’Eldon Rathburn. Le CD Eldon Rathburn: Works est également lancé lors de l’événement.

Distinctions

Sujet d’un documentaire de l’ONF réalisé en 1995 et intitulé Eldon Rathburn: They Shoot... He Scores, Eldon Rathburn est reçu membre de l’Ordre du Canada en 1998. Deux ans plus tard, la Ville d’Ottawa lui décerne le prix du patrimoine en musique. Deux de ses compositions pour instruments à vent sont incorporées au volume 24 de The Canadian Musical Heritage (voir Société pour le patrimoine musical canadien). Les partitions de musique d’Eldon Rathburn sont conservées à Bibliothèque et Archives Canada.

Une version de cet article est parue initialement dansnl’Encyclopédie de la musique au Canada.

Voir également : Musique de film.

Prix

Musique de court métrage (Fields of Space), Palmarès du film canadien (1970)

Nomination comme membre de l’Ordre du Canada (1998)

Prix du patrimoine de la Ville d’Ottawa (2000)

Médaille du jubilé de la Reine, gouverneur général du Canada (2002)

Publications

« My Most Successful Work: Labyrinth », Canadian Composer vol. 30 (juin 1968).

Compositions sélectionnées

Orchestre
Silhouette, arrangement (1940). Ms.

Symphonette, orchestre (1943; rév. 1946). Ms.

Cartoon No. 1, orchestre moyen (1944). Ms.

Cartoon No. 2, orchestre moyen (1946). Ms. RCI 41 (Orchestre symphonique de Toronto).

Suite (Family Circle), orchestre (1949). Ms.

Images of Childhood, orchestre (1950). Berandol (location). RCI 19 (TSO)/CBC SM-119 (CBC Winnipeg Orchestra).

Suite (Children’s Concert), orchestre (1951). Ms.

Overture to a Hoss Opera, petit orchestre (1952). Ms.

Nocturne, petit orchestre (1953). Ms.

Overture Burlesca, orchestre (1953). Ms.

Variations and Fugue on Alouette, petit orchestre (1953). Ms.

Milk Maid Polka, orchestre moyen (1956). Ms.

Gray City, orchestre moyen (1960). Ms.

City of Gold, orchestre (1967). Ms.

Aspects of Railroads, orchestre (1969). Ms.

Steelhenge, fanfare, orchestre (1974). Ms.

Three Ironies, quintette de cuivres, orchestre (1975). Ms.

The Train to Mariposa (1986). Ms.

Light and Shadow, orchestre à cordes (1995).

Musique de chambre

Miniature, quatuor à vent, quatuor de cuivres (1949). Ms.

Parade, piccolo, quatuor à vent, trio de cuivres, percussion (1949). Ms.

Pastorella, hautbois, trio à cordes, contrebasse (1949). Ms.

Waltz for Winds, quatuor à vent (1949; rév. 1956). Ms.

Second Waltz for Winds, quatuor à vent (1949). Ms.

Conversation, 2 clarinettes (1956). Jay, 1971. Dominion S-69004 (Avram Galper, clarinette).

Bout, guitare, contrebasse (1971). Ms.

The Metamorphic Ten, accordéon, mandoline, banjo, guitare, contrebasse, harpe, piano, célesta, 3 percussions (1971). Berandol [location], 1974. Crystal Records S-504 (Eldon Rathburn, chef d’orchestre).

Two Interplays, quatuor de saxophones (1972). Ms.

The Canadian Brass Rag, quintette de cuivres (1974). Canadian Brass, 1979. Boot BMC-3004 (Canadian Brass).

The Nomadic Five, quintette de cuivres (1974). GVT 1986.

Turbo, quintette de cuivres (1978). Ms.

The Rise and Fall of the Steam Railroad, ensemble de chambre (1982). Ms.

Junction and Prelude and Fugue, guimbardes (1983). Ms.

Trio: Dorian Crossing, clarinette, violoncelle, piano (1987). Ms.

2 Railoramas, octuor à vent (1990). Ms.

Subway Thoughts, quatuor à cordes (1993). Ms.

Soliloquy, alto seul (1999). Ms.

Concertino for Banjo and String Quartet (1999). Ms.

Diabolus in Musica, flûte, clarinette, quatuor à cordes, contrebasse, piano (2007).

Piano
Black and White (Waterloo Music, 1970).

Six Railroad Preludes (1988, également en version pour orchestre).

Schoenberg vs Gershwin: A Tennis Match, piano (1991). Ms. [orchestration 1997]

The Iron Horses of Delson, piano (1992). Ms.

Ghost Train, piano (1992). Ms.

Également, cinq œuvres pour voix et deux œuvres multimédia : Of Many People (1970) et It All Depends (1974)


Lecture supplémentaire

  • La Cinémathèque canadienne, Musique et cinéma (Montréal, 1965).

Liens externes