Revelstoke

Revelstoke, ville de la Colombie-Britannique; population 7230 (recensement 2006), 7500 (recensement 2001), constituée en 1899 et reconstituée en 1981, année où les limites de la ville ont été étendues de façon à englober le district de Big Eddy, South Revelstoke et Arrow Heights.

Revelstoke, ville de la Colombie-Britannique; population 7230 (recensement 2006), 7500 (recensement 2001), constituée en 1899 et reconstituée en 1981, année où les limites de la ville ont été étendues de façon à englober le district de Big Eddy, South Revelstoke et Arrow Heights. Elle est située sur les bords du FLEUVE COLUMBIA entre les chaînes Selkirk et Monashee, sur la Transcanadienne, à l'entrée ouest du COL ROGERS et des parcs nationaux du MONT-REVELSTOKE et des GLACIERS.

Revelstoke, barrage
On a construit le barrage de Revelstoke après un accord international visant à rendre plus efficaces les centrales électriques américaines situées en aval (avec la permission de BC Hydro and Power).
Revelstoke
Au confluant du lac Arrow supérieur et du fleuve Columbia au centre de la Colombie-Britannique (photo de James Marsh).

En 1811, l'explorateur David THOMPSON est le premier Européen à passer sur le territoire de Revelstoke. La région est d'abord colonisée au milieu du XIXe siècle et est appelée « Big Eddy » et « Second Crossing » (du fleuve Columbia) dès les années 1870. Le premier emplacement de la ville, tracé en 1884, porte le nom d'un arpenteur appelé Farwell. En 1886, la nouvelle station du Canadien Pacifique, située un peu à l'ouest, prend le nom de Lord Revelstoke, dont la banque britannique a investi dans le Canadien Pacifique. Les mines et le chemin de fer ont stimulé la croissance de la ville. En 1899, Revelstoke devient le centre divisionnaire du Canadien Pacifique pour les Rocheuses, et sert pendant de nombreuses années d'accès occidental à l'ancienne route Big Bend, qui longe le fleuve Columbia à travers la chaîne Selkirk.

Aujourd'hui, le Canadien Pacifique demeure un employeur important, tout comme les industries forestière et touristique. L'industrie minière contribue peu à l'économie depuis la fermeture, en 1996, d'une mine de cuivre située tout près. Le centre-ville a été revitalisé par la restauration de plusieurs vieux bâtiments en briques. L'ancien bâtiment, construit en 1926, où se trouvaient le bureau de poste et les douanes, abrite maintenant le musée du district. Un musée sur le chemin de fer évoque le rôle important qu'a joué Revelstoke dans le domaine du transport. Le mont Mackenzie, situé tout près, est l'endroit par excellence pour faire du ski. Plusieurs festivals ont lieu dans la ville, dont le Timber Days (jours du bois d'œuvre où ont lieu des épreuves sportives en lien avec le bois) et le Mountain Arts Festival (arts visuels et du spectacle). Le barrage Revelstoke, le barrage en béton le plus élevé au Canada, est situé à cinq kilomètres au nord.