Revelstoke

Revelstoke, (Colombie-Britannique), constituée en ville en 1899; population de 7547 habitants (recensement de 2016), de 7139 habitants (recensement de 2011). Elle est située sur les bords du fleuve Columbia entre la chaîne Selkirk et la chaîne des Monashee. Elle borde la route Transcanadienne à l'entrée ouest du col Rogers et des parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers. Revelstoke se trouve sur le territoire traditionnel des peuples Ktunaxa, Sinixt, Secwepemc et Okanagan. (Voir aussi Salish du continent.)

Revelstoke, (Colombie-Britannique), constituée en ville en 1899; population de 7547 habitants (recensement de 2016), de 7139 habitants (recensement de 2011). Elle est située sur les bords du fleuve Columbia entre la chaîne Selkirk et la chaîne des Monashee. Elle borde la route Transcanadienne à l'entrée ouest du col Rogers et des parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers. Revelstoke se trouve sur le territoire traditionnel des peuples Ktunaxa, Sinixt, Secwepemc et Okanagan. (Voir aussi Salish du continent.)


Colonisation et développement

En 1811, l'explorateur David Thompson est le premier Européen à passer sur le territoire de Revelstoke. La région est d'abord colonisée au milieu du 19e siècle. Dans les années 1870, elle est appelée « Big Eddy » et « Second Crossing » (du fleuve Columbia). Le premier emplacement de la ville, tracé en 1884, porte le nom d'un arpenteur appelé Farwell. En 1886, la nouvelle station du chemin de fer du Canadien Pacifique, située un peu à l'ouest, prend le nom de Lord Revelstoke. La banque britannique de celui-ci a investi dans le Canadien Pacifique. Les mines et le chemin de fer stimulent la croissance de la ville. En 1899, Revelstoke devient le centre divisionnaire du chemin de fer du Canadien Pacifique pour les Rocheuses, et sert pendant de nombreuses années d'accès occidental à l'ancienne route Big Bend, qui longe le fleuve Columbia à travers la chaîne Selkirk.

Économie

Aujourd'hui, le Canadien Pacifique demeure un employeur important, tout comme les industries forestière et touristique. L'industrie minière contribue peu à l'économie depuis la fermeture, en 1996, d'une mine de cuivre située tout près. Le centre-ville a été revitalisé par la restauration de plusieurs vieux bâtiments en briques. L'édifice où se trouvaient le bureau de poste et les douanes, construit en 1926, abrite maintenant le musée du district. Un musée sur le chemin de fer évoque le rôle important qu'a joué Revelstoke dans le domaine du transport. Plusieurs festivals ont lieu dans la ville, dont Timber Days (jours du bois d'œuvre où ont lieu des épreuves sportives en lien avec le bois) et le festival LUNA (arts visuels et du spectacle). Le barrage Revelstoke, le barrage en béton le plus élevé au Canada, est situé à cinq kilomètres au nord.