Fulford, Robert Marshall Blount

Robert Marshall Blount Fulford, rédacteur en chef, essayiste, critique (Ottawa, 13 févr. 1932). Rédacteur en chef du magazine SATURDAY NIGHT de 1968 à 1987, il se fait l'apôtre du libéralisme, s'inspirant en partie de J.W. DAFOE et de Frank UNDERHILL.

Fulford, Robert Marshall Blount

Robert Marshall Blount Fulford, rédacteur en chef, essayiste, critique (Ottawa, 13 févr. 1932). Rédacteur en chef du magazine SATURDAY NIGHT de 1968 à 1987, il se fait l'apôtre du libéralisme, s'inspirant en partie de J.W. DAFOE et de Frank UNDERHILL. Autodidacte, il entre au GLOBE AND MAIL de Toronto comme garçon de courses en 1949, puis occupe différents postes de journaliste jusqu'en 1953. Il devient alors rédacteur en chef et collaborateur de plusieurs magazines, dont MACLEAN'S, mais c'est au TORONTO STAR, où il entre en 1958, qu'il fait ses preuves comme critique, d'abord de livres, d'art et de jazz, puis d'idées.

Pendant son mandat au Saturday Night (qu'il quitte après la prise de contrôle du magazine par Conrad BLACK en juin 1987), il passe du continentalisme au nationalisme. Au cours des années 80, il glisse vers l'aile plus conservatrice du libéralisme. Son attitude à l'égard de la culture populaire, qu'il a déjà chérie en la considérant comme un kaléidoscope démocratique, change également, bien que les ouvrages qu'il signe sur le sujet (This Was Expo, 1968; Marshall Delaney at the Movies, 1974; et An Introduction to the Arts in Canada, 1977) demeurent valables et intéressants en raison de l'esprit subtil et intelligent, du style égal et de la capacité de l'auteur à traiter d'une manière éclairée de notions vagues. En novembre 1987, il devient l'invité distingué de la chaire Barker Fairley en culture canadienne au collège universitaire de l'U. de Toronto. En 1992, il se joint au Globe and Mail et au magazine Toronto Life comme commentateur et rédacteur. Il est devenu Officier de l'Ordre du Canada en 1984.