Russell (Ont)

Russell, Ontario, incorporé en tant que canton en 1854, population de 16 520 habitants (recensement de 2016), de 15 247 habitants (recensement de 2011). Le canton de Russell est situé à 33 km au sud-est d’Ottawa. Son nom vient de Peter Russell, un fonctionnaire du gouvernement du Haut-Canada.

Russell, Ontario, incorporé en tant que canton en 1854, population de 16 520 habitants (recensement de 2016), de 15 247 habitants (recensement de 2011). Le canton de Russell est situé à 33 km au sud-est d’Ottawa. Son nom vient de Peter Russell, un fonctionnaire du gouvernement du Haut-Canada.


Histoire

Malgré la proximité d’Ottawa, la colonisation de la région est lente à se développer en raison des terres médiocres fortement boisées et du manque de routes. En 1850, le canton ne compte encore que 64 résidants permanents. Plusieurs des premiers habitants combinent l’agriculture et l’exploitation forestière, et un certain nombre de petits villages, dont Embrun et Russell, sont fondés dans le canton. Plus tard, la production laitière devient une importante industrie locale. De nos jours, un bon nombre de résidants travaillent à Ottawa-Hull, et le canton est étroitement lié à l’économie de la région de la capitale nationale.

Canton éponyme

Le canton de Russell porte le nom de Peter Russell, un fonctionnaire et politicien du Haut-Canada. En 1791, John Graves Simcoe, le lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, nomme Peter Russell aux conseils exécutif et législatif de la colonie (voir Politique en Ontario). John Simcoe fait également de Peter Russell le receveur gouvernemental et le vérificateur général.

Peter Russell est également propriétaire d’esclaves. Lui et sa demi-sœur Elizabeth réduisent quatre noirs en esclavage : Peggy Pompadour et ses trois enfants, Jupiter, Amy et Milly (voir Esclavage des Noirs au Canada). En 1793, John Simcoe présente une loi pour abolir l’esclavage dans le Haut-Canada. Peter Russell et au moins 11 autres membres des 25 membres du gouvernement possèdent des personnes réduites en esclavage ou viennent de familles qui en possèdent. Ils s’opposent au projet de loi et par conséquent, le gouvernement en arrive à un compromis. Alors que la Loi visant à restreindre l’esclavage dans le Haut-Canada est adoptée en 1793, l’esclavage dans les colonies britanniques n’est aboli qu’en 1833 (voir Abolition de l’esclavage, loi de 1833).

En raison de l’historique de Peter Russell en tant que propriétaire d’esclaves, les membres de la communauté soumettent une pétition pour que le canton change de nom, en juin 2020. En juillet, les conseillers municipaux vote en faveur d’une motion qui décrète que le canton ne fera plus honneur à l’héritage de Peter Russell. Bien que le nom du canton ne changera pas, il sera dédié à quelqu’un d’autre portant le nom Russell, que ce soit le prénom, le second prénom ou le nom de famille. 


//