Saint-Romuald

Saint-Romuald est colonisée pour la première fois en 1651 comme établissement de pêche par un commerçant de Québec, Eustache Lambert.

Saint-Romuald

Saint-Romuald

Saint-Romuald, ville du Qc; pop. 10 825 (recens. 2001), 10 604 (recens. 1996), 9 830 (recens. 1991); superf. 17,94 km2; const. en 1965; située sur la rive Sud du fleuve Saint-Laurent en face de Sillery, à 19 km au sud de QUÉBEC. C'est à cet endroit que les rivières Etchemin et CHAUDIÈRE, deux importants affluents du fleuve Saint-Laurent, et la rivière à la Scie, plus petite, se déversent dans le fleuve Saint-Laurent, donnant ainsi à Saint-Romuald un caractère pittoresque. Le pont de Québec, pont cantilever le plus long au monde, surplombe la ville.

Saint-Romuald est colonisée pour la première fois en 1651 comme établissement de pêche par un commerçant de Québec, Eustache Lambert. Cependant, c'est l'agriculture qui est le moteur de l'économie de Saint-Romuald jusqu'au milieu du XIXe siècle, époque où elle devient une ville d'industrie du bois de sciage. Elle est constituée en tant que municipalité de paroisse en 1853 sous le nom de Saint-Romuald-d'Etchemin. Elle est baptisée ainsi en l'honneur de saint Romuald (952-1027) et du peuple autochtone de la région, les Etchemins. Elle devient ville en 1963 et cité deux ans plus tard, lorsqu'elle fusionne avec la municipalité de Saint-Télesphore. En 1982, elle raccourcit son nom pour devenir Saint-Romuald.

L'héritage architectural de Saint-Romuald est témoin de l'évolution de la ville. On y retrouve l'ancien bureau de poste (1929), qui accueille une exposition sur l'histoire de la poste et un musée du timbre, l'église (1855), qui contient les oeuvres de Lauréat Vallières, un sculpteur local renommé, et l'abbaye cistercienne. Le parc industriel de la cité constitue le moteur de son économie.