Sainte-Marie

Sainte-Marie, ville du Qc; pop. 11 320 (recens. 2001), 10 966 (recens. 1996), 10 513 (rc 1991); superf. 107,20 km2; const. en 1855; située en bordure de la RIVIÈRE CHAUDIÈRE.

Sainte-Marie

Sainte-Marie, ville du Qc; pop. 11 320 (recens. 2001), 10 966 (recens. 1996), 10 513 (rc 1991); superf. 107,20 km2; const. en 1855; située en bordure de la RIVIÈRE CHAUDIÈRE. La ville, qui se trouve sur des basses terres propices à l'agriculture, est érigée sur une partie de la seigneurie concédée à Thomas-Jacques Taschereau en 1736. L'endroit est peuplé par des colons en provenance de la côte de Beaupré et de l'ÎLE D'ORLÉANS. Sainte-Marie, qui a célébré son 250e anniversaire en 1994, est l'une des plus vieilles colonies de la région beauceronne.

Au cours du XIXe siècle, Sainte-Marie conserve sa vocation agricole. Toutefois, la construction d'un chemin de fer de la compagnie Québec Central stimule le développement et la colonisation de son arrière-pays, transformant progressivement la ville en un centre régional de services. De 1880 à 1940, l'industrie du bois joue un rôle important au sein de l'économie. La ville possède aujourd'hui des industries prospères dans le domaine de l'alimentation et du travail des métaux.