Slocan

Slocan (Colombie-Britannique), constitué en tant que village en 1958; population de 272 habitants (recensement de 2016), de 296 (recensement de 2011). Slocan est situé à 70 km au nord-ouest de Nelson, à l’extrémité sud du lac Slocan. Slocan est un terme d’Okanagan signifiant percer ou frapper à la tête, ce qui renvoie à la technique de pêche au saumon de l’Okanagan (voir Salish du continent). La communauté a également été connue sous Slocan City lorsqu’elle était une ville constituée (1901-1958).



Établissement et développement

Slocan est construit en 1892 par Frank Fletcher pour répondre aux besoins créés par l’essor des mines de galène à Slocan Valley. En 1897, lorsque le chemin de fer en provenance de Nelson arrive, Slocan devient le centre de transport à l’extrémité inférieure du lac. Constituée en tant que ville en 1901, elle connaît un déclin rapide après la fermeture de la région des mines de Slocan. Durant la Deuxième Guerre mondiale, les Canadiens d'origine japonaise sont internés dans cette ville et à Lemon Creek, à 10 km au sud.

Économie

L’exploitation forestière et les scieries ont toujours été le moteur de l’économie de Slocan. Même s’ils occupent encore un rôle important, l’économie se diversifie. Le tourisme est une industrie en plein essor, une des attractions touristiques étant le parc provincial Valhalla, situé au nord-ouest.