Starowicz, Mark

En 1969, il s'installe à Toronto. Il se joint à l'équipe de la Société Radio-Canada (SRC) et produit cinq programmes dans les années 1970, dont Radio Free Friday, Five Nights et Commentary.

Starowicz, Mark
Mark Starowicz, journaliste et producteur d'émissions de radio et de télévision (avec la permission de Mark Starowicz and Associates).

Starowicz, Mark

 Mark Starowicz, journaliste, producteur d'émissions de radio et de télévision, (Worksop, Angl., 8 sept 1946). Fils d'immigrés polonais, il habite l'Angleterre et l'Argentine avant de s'établir à Montréal, à l'âge de sept ans. Il fait ses études à l'Université McGill, où il publie le McGill Daily, et il travaille pour la Montreal Gazette. Il assure le reportage sur la politique québécoise pour le Toronto Star . Il est cofondateur et écrivain pour le magazine The Last Post.

En 1969, il s'installe à Toronto. Il se joint à l'équipe de la Société Radio-Canada (SRC) et produit cinq programmes dans les années 1970, dont Radio Free Friday, Five Nights et Commentary. Le travail le plus important qui lui a été confié fut d'améliorer As it Happens (1973-1976), le magazine phare axé sur l'actualité. Il a aussi produit la populaire émission d'actualités de trois heures Sunday Morning, dont il est le chef de production de 1976 à 1980 et pour laquelle il obtient de nombreux prix de l'ACTRA.

En 1979, le nouveau directeur de la programmation de la SRC, Peter Herrndorf, nomme Mark Starowicz à titre de président d'un groupe de travail qui a pour but de réformer les nouvelles et les affaires courantes de la télévision de la SRC. Le groupe décide de diffuser le téléjournal The National à 22 h; cette décision était plutôt risquée à cette époque. De plus, Mark est chef de production de The Journal, émission d'actualités et documentaire diffusée après The National. Il met à profit son expérience radiophonique en engageant la très populaire animatrice de As It Happens, Barbara FRUM, pour animer The Journal. L'émission connaît un succès immédiat; au cours de sa première année de diffusion, environ 1,6 million de téléspectateurs la regardent, un record pour la programmation d'actualités de la SRC. Selon les critiques et des intervenants de l'industrie, As It Happens, Sunday Morning, et The Journal, comptent parmi les émissions d'informations les plus influents et les plus innovateurs au Canada depuis 1970. En 1985, il est conférencier Atkinson à l'Université Ryerson.

Après l'annulation de The Journal, en 1992, Mark Starowicz devient chef de production pour la production de documentaires pour la SRC. Dans ce rôle, il produit la série documentaire diffusée aux heures de grande écoute, Witness, une émission hebdomadaire qui lui vaut un prix GÉMEAUX pour la meilleure série documentaire, et Life & Times, une série biographique. Il supervise aussi la production des émissions The Third Angel (1991) et Red Capitalism (1993), qui ont remporté plusieurs prix internationaux, ainsi que The Dawn of the Eye (1996), la minisérie de 32 heures Canada: A People's History (2000), l'émission en dix parties Hockey : A People's History (2006) et China Rises (2006). En 2004, il crée la série The Greatest Canadian et en est le chef de production.

En 2001, A People's History lui vaut un prix Gémeaux pour la meilleure série documentaire; en 2004, City of Ruins: The Halifax Explosion est en nomination et, en 2006, China Rises lui vaut un autre prix Gémeaux. En 2004, il est nommé officier de l'ORDRE DU CANADA et est devenu membre de l'ORDRE DE L'ONTARIO, en 2006. Il a aussi été nommé Canadien de l'année par le Canadian Club, en 2000, et a été lauréat du Prix d'excellence pour l'ensemble des réalisations de la Fondation pour le journalisme canadien pour sa contribution à l'industrie. Il prononce des conférences et parle ouvertement des répercussions qu'ont la télévision et la politique publique sur la façon dont nous voyons le monde.