Sûreté du Québec

En 1838, lord DURHAM a établi une police municipale pour les villes de Montréal et de Québec et une force policière rurale pour le reste de la province appelée Police provinciale du Québec.

Sûreté du Québec

En 1838, lord DURHAM a établi une police municipale pour les villes de Montréal et de Québec et une force policière rurale pour le reste de la province appelée Police provinciale du Québec. Cette force policière rurale a été réorganisée en 1938 par Maurice Duplessis, alors premier ministre et solliciteur général du Québec. Son nom a changé en celui de Sûreté provinciale du Québec, et des postes de police permanents ont été créés dans les neuf districts judiciaires de la province. En 1961, la structure administrative de cette police a été redéfinie par une loi adoptée par le gouvernement libéral nouvellement élu de Jean Lesage. En 1968, son nom a été abrégé en celui de Sûreté du Québec. Comptant 107 postes répartis sur le territoire de la province, la Sûreté du Québec est chargée de maintenir la paix, l'ordre et la sécurité publique. Elle est également chargée de l'application des lois québécoises et de lois fédérales particulières, dont le Code criminel et les lois sur les stupéfiants. Elle est également appelée à prêter assistance aux corps de police municipaux.