Theatre Royal

Salle de 1500 places construite par John MOLSON sur un lot vacant lui appartenant à l'angle des rues Saint-Paul et Victor, le Theatre Royal se veut un moyen d'attirer les acteurs de talent qui boudent Montréal au début du XIXe siècle.

Theatre Royal

Salle de 1500 places construite par John MOLSON sur un lot vacant lui appartenant à l'angle des rues Saint-Paul et Victor, le Theatre Royal se veut un moyen d'attirer les acteurs de talent qui boudent Montréal au début du XIXe siècle. En 1825, une compagnie comprenant 71 membres entreprend la saison théâtrale en présentant un répertoire diversifié quoique répétitif de pièces de Shakespeare, ainsi que des comédies et des farces de Knowles, Cowley et Sheridan. Jusqu'en 1840, les saisons théâtrales sont irrégulières et, l'hiver, le théâtre accueille souvent des concerts et parfois des cirques. Cette salle de spectacles contribue grandement au développement culturel de la ville; elle attire des vedettes britanniques et américaines itinérantes (telles que l'auteur tragique Edmund Kean, le comédien John Reeve et l'auteur Charles Dickens), ainsi que de nombreuses troupes d'amateurs, notamment les Garrison Amateurs. En 1826, le théâtre fait faillite en raison de la mauvaise gestion de Frederick Brown. Différents gestionnaires essaieront tour à tour de redresser les finances du théâtre, mais sans succès. Cela aboutira à sa vente et à sa démolition en 1844 pour faire place au marché Bonsecours.