Trois-Pistoles

La seigneurie de Trois-Pistoles est octroyée à Denis de Vitré en 1687. La mission est dirigée par des prêtres de Kamouraska jusqu'en 1783, puis par des missionnaires de 1783 jusqu'à l'arrivée du premier prêtre résident en 1806.


Trois-Pistoles

  Trois-Pistoles, ville du Qc; pop. 3500 (recens. 2006), 3635 (recens. 2001); const. en 1916. Trois-Pistoles est située à 250 km au nord-est de Québec, sur la rive Sud du SAINT-LAURENT, entre Rivière-du-Loup et Rimouski. Selon la légende, cette appellation a été donnée à la rivière à l'embouchure de laquelle la ville est située, parce que des matelots y auraient échappé un gobelet d'argent valant trois pistoles d'or. Des BASQUES sont parmi les pêcheurs et les chasseurs de baleines qui faisaient voile jusqu'à l'estuaire de la rivière avant que Jean Cabot n'explore l'Amérique du Nord. Les vestiges de plusieurs fours utilisés pour faire fondre la graisse de baleine sont retrouvés dans l'île située en face de la ville, appelée à juste titre l'île aux Basques.

La seigneurie de Trois-Pistoles est octroyée à Denis de Vitré en 1687. La mission est dirigée par des prêtres de Kamouraska jusqu'en 1783, puis par des missionnaires de 1783 jusqu'à l'arrivée du premier prêtre résident en 1806. Les principales activités économiques de la municipalité sont alors l'agriculture et l'exploitation des ressources de la forêt. Trois-Pistoles est à présent une petite ville axée sur les services, où le tourisme (observation des baleines) prend de plus en plus d'importance depuis qu'un traversier la relie à la côte Nord en été.