Monastère des Ursulines

Le monastère des Ursulines de Québec est fondé par l’ordre religieux des Ursulines en 1642. Il s’agit de la première école pour jeunes filles en Nouvelle-France et en Amérique du Nord. Malgré des dommages causés lors du siège de Québec, le monastère existe encore aujourd’hui. Il date du 17e siècle et est l’un des bâtiments les plus anciens au Canada. Aujourd’hui, le bâtiment du monastère renferme une école primaire pour garçons et filles. Depuis 2011, il est considéré comme un immeuble patrimonial.

Le monastère des Ursulines de Québec est fondé par l’ordre religieux des Ursulines en 1642. Il s’agit de la première école pour jeunes filles en Nouvelle-France et en Amérique du Nord. Malgré des dommages causés lors du siège de Québec, le monastère existe encore aujourd’hui. Il date du 17e siècle et est l’un des bâtiments les plus anciens au Canada. Aujourd’hui, le bâtiment du monastère renferme une école primaire pour garçons et filles. Depuis 2011, il est considéré comme un immeuble patrimonial.


Ursuline Monastery (Overview)

Historique

L’ordre religieux des Ursulines, alors dirigé par Marie de l’Incarnation, occupe le site du monastère dès 1642. L’ordre a auparavant établi un couvent dans la Basse-Ville en 1639. Un feu détruit le monastère en 1650, mais les religieuses le rebâtissent sur les fondations originales.

Malgré un deuxième feu en 1685, les ursulines agrandissement progressivement le monastère, voué à l’éducation des jeunes filles.

Couvent des Ursulines

Au cours du siège de Québec en 1759, le monastère est en partie détruit par l’artillerie britannique. Louis-Joseph de Montcalm, blessé à mort lors de la bataille des plaines d’Abraham, est enterré dans un trou d’obus sur le site du monastère.

Après la Conquête, les ursulines poursuivent leur mandat d’éducation des jeunes filles. En 1857, une école normale est établie. Au 20e siècle, le monastère élargit sa mission éducative. À un certain point, il devient une école secondaire. Aujourd’hui, il s’agit d’une école primaire.

Architecture

Les ailes Saint-Augustin et Sainte-Famille ainsi que celles abritant les cuisines sont les plus grands bâtiments qui datent d’avant 1700 au Canada. Elles possèdent des caractéristiques typiques des débuts coloniaux. Elles comportent notamment des toits médiévaux à forte pente avec deux rangées de lucarnes, d’énormes cheminées et une maçonnerie en pierres brutes protégée par du stuc ou du crépi. Elles comptent aussi des fenêtres à arc bombé avec de petits battants.

L'Ange à la trompette