Watson, Patrick

Patrick Watson, C.C., producteur et animateur de télévision, cinéaste, auteur et acteur (né le 23 décembre 1929 à Toronto, en Ontario; décédé le 4 juillet 2022). Patrick Watson est surtout connu en tant que créateur, producteur et coanimateur de la populaire et influente émission d’affaires publiques This Hour Has Seven Days, diffusée de 1964 à 1966 sur la chaîne CBC. Journaliste et réalisateur de renom, il a été le directeur de la création et le principal rédacteur des premières Minutes du patrimoine. Il a également été président de la CBC pendant sa restructuration controversée du début des années 1990. Patrick Watson a été reçu officier de l’Ordre du Canada en 1981, accédant au rang de compagnon en 2001.

Patrick Watson, C.C., producteur et animateur de télévision, cinéaste, auteur et acteur (né le 23 décembre 1929 à Toronto, en Ontario; décédé le 4 juillet 2022). Patrick Watson est surtout connu en tant que créateur, producteur et coanimateur de la populaire et influente émission d’affaires publiques This Hour Has Seven Days, diffusée de 1964 à 1966 sur la chaîne CBC. Journaliste et réalisateur de renom, il a été le directeur de la création et le principal rédacteur des premières Minutes du patrimoine. Il a également été président de la CBC pendant sa restructuration controversée du début des années 1990. Patrick Watson a été reçu officier de l’Ordre du Canada en 1981, accédant au rang de compagnon en 2001.

Débuts professionnels

Après avoir décroché une maîtrise de l’Université de Toronto, Patrick Watson abandonne ses projets de carrière dans le milieu universitaire. Il jette plutôt son dévolu sur la CBC, occupant divers postes et rejoignant enfin l’équipe de production de Close-Up en 1957. De 1960 à 1964, il produit l’émission hebdomadaire Inquiry à partir d’Ottawa.

This Hour Has Seven Days

Conçue et produite par Douglas Leiterman et Patrick Watson, l’émission d’affaires publiques This Hour Has Seven Days (1964-1966) vient asseoir le statut de célébrité nationale de Patrick Watson. Coanimée par Patrick Watson, John Drainie et Laurier LaPierre, l’émission connaît une popularité sans précédent grâce à sa combinaison d’éléments satiriques et d’actualité plus sérieux, à sa cadence rapide et à ses sujets parfois peu orthodoxes et inédits. L’émission s’adresse délibérément au grand public et emprunte beaucoup de ses techniques au divertissement léger, quoiqu’elle ne se contente pas de cette seule approche. Elle présente aussi neuf films documentaires d’une durée d’une heure, d’une profondeur et d’une substance considérables, dont The Mills of the Gods: Viet Nam (1965), de Beryl Fox. (Voir Guerre du Viêt Nam.)

Dès le début, la direction de la CBC se dit préoccupée du style journalistique de l’émission, qu’elle juge provocateur et sensationnaliste. Les tensions atteignent leur paroxysme en avril 1966 à la suite d’un épisode controversé portant sur l’affaire Stephen Truscott. La crise aiguë qui s’ensuit sera désamorcée le 1er mai par le premier ministre Lester B. Pearson, qui nomme Stuart Keate, éditeur du Vancouver Sun, pour étudier le conflit et formuler des recommandations. Les négociations en faveur du maintien de l’émission sur les ondes pour la saison suivante échouent en juillet 1966, avec la démission du chef des affaires publiques de la CBC, Reeves Haggan. La CBC qualifiera plus tard This Hour Has Seven Days d’« émission la plus provocatrice et controversée de l’histoire de la radiodiffusion canadienne ».

This Hour Has Seven Days

Carrière de journaliste et de cinéaste

Patrick Watson est tour à tour animateur, scénariste et producteur d’un grand nombre de films documentaires et d’émissions télévisées, dont le documentaire phare d’Allan King, Warrendale (1967); Witness to Yesterday (1973-1975); The Watson Report (1975-1981); The Fifty First Estate (1977) sur WNET Channel 13, New York; Flight: The Passionate Affair (1978); The Canadian Establishment (1980); Titans (1981) sur CITY-TV; Live, From Lincoln Centre (1983-1986); et Venture (1985).

À la barre de la CBC

En 1989, Patrick Watson est nommé président de la CBC, avec Gérard Veilleux, ancien secrétaire du Conseil du Trésor fédéral, comme président-directeur général. Fin 1990, Patrick Watson suscite une vive controverse lorsque, dans le but de maîtriser le budget de la société, 1 100 emplois sont supprimés et plusieurs stations sont fermées. Patrick Watson guide la CBC à travers les phases initiales de son programme de restructuration draconien. Il démissionne de son poste de président en 1994.

Minutes du patrimoine

En 1988, Patrick Watson est nommé directeur de la création et rédacteur principal du projet des « Minutes du patrimoine » de la Fondation CRB. Les Minutes du patrimoine, comprenant plus de 60 films d’une minute illustrant des moments marquants du passé canadien, sont conçues pour capter l’attention à la manière d’une publicité. D’une durée comparable à celle des annonces publicitaires, mais structurées comme des récits dramatiques, les Minutes du patrimoine sont largement diffusées dans tout le pays et deviennent rapidement un élément de la culture canadienne.

En 1999, Patrick Watson est nommé directeur de la création, projets médias, chez Historica, la fondation ayant repris les rênes du projet Patrimoine (Minutes du patrimoine) de la Fondation CRB. Il est également à cette époque rédacteur en chef des documentaires pour History Television, et consultant en développement de programmes pour AAC Fact.

Publications

Patrick Watson publie en cours de carrière plusieurs ouvrages, dont le thriller psychologique Alter Ego (1978), The Struggle for Democracy (1988) – qui fera ultérieurement l’objet d’une série télévisée en dix épisodes – et l’édition imprimée en trois volumes de sa série diffusée sur History Television, The Canadians: Biographies of a Nation (2004).

Défenseur des droits des personnes handicapées

En 1960, Patrick Watson doit subir une amputation de sa jambe gauche au-dessus du genou à la suite de blessures subies en tombant d’une échelle. Loin de se laisser abattre, il se découvre une passion pour la plongée sous-marine et obtient son brevet de pilote. Il joue un rôle actif dans la communauté des personnes handicapées au Canada tout au long de sa vie, en tant que président honoraire de l’Association canadienne des sports pour amputés et président émérite de la Canadian Abilities Foundation. (Voir aussi Mouvement des droits des personnes handicapées au Canada.)

Distinctions

Patrick Watson est reçu officier de l’Ordre du Canada en 1981, accédant au rang de compagnon vingt ans plus tard. Il se voit également décerner des doctorats honorifiques en droit de l’Université Mount Allison (2002) et de l’Université de Toronto (2004).

Voir aussi Les Seven Days du peuple.