Winnipeg Commodity Exchange

En 1904, la WCE ouvre un marché à terme sur le blé. Par la suite, elle en ouvre d'autres sur l'avoine et la graine de lin (1904), sur l'orge (1913) et sur le seigle (1917). Elle met fin au marché à terme sur le blé en 1942.
En 1904, la WCE ouvre un marché à terme sur le blé. Par la suite, elle en ouvre d'autres sur l'avoine et la graine de lin (1904), sur l'orge (1913) et sur le seigle (1917). Elle met fin au marché à terme sur le blé en 1942.
Bourse des céréales de Winnipeg
En 1928, la surabondance de blé provoqua la chute du prix des céréales \u00e0 la Bourse de Winnipeg, déclenchant une dépression dans l'économie canadienne (avec la permission de Provincial Archives of Alberta/a-3742).

Winnipeg Commodity Exchange

La Winnipeg Commodity Exchange (WCE) est fondé en 1887, sous le nom de « Winnipeg Grain and Produce Exchange », nom qui a changé en 1972. Les agriculteurs et les marchands de céréales de l'Ouest établissent cette bourse pour offrir un marché à la production agricole des Prairies, qui est en plein essor. Durant ses 18 premières années d'existence, la WCE ne mène que des activités de marché au comptant, c'est-à-dire un marché visant les céréales déjà disponibles (à la différence d'un marché à terme, dans lequel les contrats négociés visent la livraison de céréales à une date ultérieure). En tant que marché au comptant, la WCE est dotée de salles de réunion, de systèmes de communication et de règles commerciales pour les céréales et les produits cultivés dans l'Ouest.

En 1904, la WCE ouvre un marché à terme sur le blé. Par la suite, elle en ouvre d'autres sur l'avoine et la graine de lin (1904), sur l'orge (1913) et sur le seigle (1917). Elle met fin au marché à terme sur le blé en 1942. Elle en crée un sur le CANOLA en 1963, sur l'or en 1972, sur le blé fourrager à usage domestique en 1974. Les marchés à terme sur l'argent, sur les bons du Trésor et sur les obligations du gouvernement canadien ouvrent en 1981. On y négocie aussi le bois d'oeuvre.

La WCE, seule bourse agricole et de marchés à terme du Canada, est une association bénévole, sans but lucratif et non constituée en société. Ses 330 membres (agriculteurs, entreprises de stockage de grains, acheteurs des transformateurs de céréales, exportateurs, importateurs étrangers et le grand public) représentent à peu près chaque groupe ayant un intérêt dans les céréales au Canada. La COMMISSION CANADIENNE DU BLÉ en est aussi membre.

L'industrie des céréales a recours aux marchés à terme de la WCE pour protéger les prix et les déterminer au préalable. À l'aide d'une opération de couverture, les producteurs, distributeurs et utilisateurs de céréales achètent et vendent à terme pour se protéger contre les éventuelles fluctuations de prix. Ils négocient sur le parquet de la bourse à Winnipeg au moyen d'enchères ouvertes et compétitives, essayant d'obtenir le meilleur prix possible pour leurs céréales ou pour celles qu'ils devront acheter plus tard. Les prix du marché établis de cette manière sont utilisés par toute l'industrie des céréales (voir GRAIN, MANUTENTION ET COMMERCIALISATION DU).

La WCE publie entre autres The Winnipeg Commodity Exchange, des dépliants sur chaque contrat à terme, Using the Grain Markets, The Winnipeg Gold & Silver Markets et The Interest Rate Futures Markets.

Lecture supplémentaire

  • A. Levine, The Exchange: 100 Years of Trading Grain in Winnipeg (1987).

Liens externes