Amherstburg

Amherstburg, ville de l'Ont.; pop. 21 556 (recens. 2011), 21 748 (recens. 2006); const. en 1878. Amherstburg est située sur la rivière Detroit, près du lac Érié.

Amherstburg, ville de l'Ont.; pop. 21 556 (recens. 2011), 21 748 (recens. 2006); const. en 1878. Amherstburg est située sur la rivière Detroit, près du lac Érié. Les premiers habitants s'y établissent en 1784 et la ville devient une base pour les Britanniques après qu'ils eurent évacué Detroit. En 1796, on érige le fort Amherstburg et les réfugiés Loyalistes dressent les plans d'une ville (Malden). Le général Isaac Brock utilise ce fort comme base pour s'emparer de Detroit en 1812, mais cette ville est sous occupation américaine de 1813 à 1815. En 1837-1838, le fort subit quatre attaques des rebelles partisans de William Lyon Mackenzie et est bombardée par la goélette Anne, qui, par la suite, s'échoue et est prise par l'adversaire. La garnison britannique demeure sur place jusqu'en 1851. À la fin des années 1830, le fort et la ville sont désignés par les noms Fort Malden et Amherstburg, respectivement.

La base navale britannique dans les lacs Supérieur et Huron avant la bataille du lac Érié. Alors que les pénuries de ravitaillement se font sentir, on voit l\u0092équipage du nouveau navire HMS Detroit qui essaie de hisser une voile empruntée au HMS Queen Charlotte amarré à droite. Après leur défaite sur le lac, les Britanniques abandonnèrent cette base et s\u0092installèrent à Penetanguishene sur le lac Huron (\u00ab Sunset at the Amherstburg Navy Yard \u00bb de Peter Rindlisbacher).
Guerre de 1812

Aujourd'hui, la ville possède des industries du secteur secondaire, notamment des entreprises de fabrication de produits chimiques et de matières plastiques et une distillerie de whisky. Au lieu historique national du Fort-Malden, désigné en 1921, on a restauré des terrassements, des constructions de pierre et un blockhaus. L'église Christ Church et Bellevue, un beau manoir géorgien, datent de 1819.

L'église méthodiste épiscopalienne Nazrey African construite en pierres des champs en 1848 est déclarée lieu historique en 1999. Elle est le cœur du Musée de l'histoire des noirs en Amérique du Nord, qui raconte l'histoire d'Amherstburg en tant que terminus du Chemin de fer clandestin et du patrimoine noir de la ville. Un musée communautaire est logé dans la maison Park, construite à Détroit dans les années 1790 et déménagée après la cession de la ville aux États-Unis.


Lecture supplémentaire

  • R. Alan Douglas, Uppermost Canada: the Western District and the Detroit Frontier, 1800-1850 (2001).