Amos

Fondée en 1914, Amos devient, au milieu des années 20, la ville la plus importante de l'Abitibi et le chef-lieu de comté de cette région du Québec nouvellement établie. Elle est nommée en l'honneur d'Alice Amos, épouse de sir Lomer Gouin, premier ministre du Québec.

Amos

Amos

Amos, ville du Qc; pop. 12 584 (recens. 2006), 13 044 (recens. 2001), const. en ville en 1925. Amos est ituée à 110 km au nord-est de Rouyn-Noranda dans le Nord-Ouest québécois, Amos doit son existence à son emplacement de choix au coeur de l'Abitibi au point de jonction entre le chemin de fer transcontinental et la rivière Harricana, une des principales voies maritimes de la région. D'ailleurs, cette région portait autrefois le nom de Harricana, terme qui signifie en Algonquin « lieu d'où viennent les plats d'écorce nécessaires à la cuisine ».

Fondée en 1914, Amos devient, au milieu des années 20, la ville la plus importante de l'Abitibi et le chef-lieu de comté de cette région du Québec nouvellement établie. Elle est nommée en l'honneur d'Alice Amos, épouse de sir Lomer Gouin, premier ministre du Québec. Cette ville joue un rôle de premier plan dans la région en raison de ses nombreuses scieries et des riches terres agricoles des environs qui longent la rivière Harricana. Amos est aussi l'emplacement d'une nouvelle papeterie appartenant à la société Donahue-Normick. Non loin de la ville vivent les Abitibiwinis (« habitants des hautes terres », une bande algonquine) dans le village de Pikogan.


Liens externes