Dave Broadfoot

Dave Broadfoot, humoriste, auteur, interprète, producteur, metteur en scène (né le 5 décembre 1925 à Vancouver, Colombie britannique; décédé le 1 novembre 2016). Dave Broadfoot est un comédien reconnu mondialement qui a probablement plus fait rire les Canadiens que tout autre artiste du Canada anglais.

Broadfoot, Dave
La carri\u00e8re d'humoriste de Dave Broadfoot \u00e8 la radio et \u00e0 la télévision canadienne s'étend sur plus de 50 ans (avec la permission de la télévision de CBC et d'Air Farce Productions).

Dave Broadfoot quitte les bancs de l'école en 1943 pour s'engager dans la marine marchande où il devient ingénieur naval. En 1947, il joint le North Vancouver Community Players et découvre son talent pour la comédie; il développe alors son numéro d'humoriste tout en travaillant simultanément avec trois compagnies de théâtre amateur. À 21 ans, il se produit gratuitement dans des salles à Vancouver. Il décroche son premier contrat professionnel à la boîte de nuit Sirrocco à Victoria. Il déménage peu après à Toronto, plus précisément le 7 septembre 1952, jour où la télévision anglaise de la SRC y entre en ondes. En quelques semaines, D. Broadfoot fait ses débuts à la télévision au spectacle de variété The Big Review. Il commence une carrière de dix ans en tant qu'acteur vedette et auteur à l'émission satirique Spring Thaw.

En 1955, il fait une apparition remarquée au Ed Sullivan Show sur les ondes de la CBC. À cette époque, être vu au Ed Sullivan Show est la consécration de tout artiste nord-américain en tant que grande vedette, à l'instar de personnalités comme Elvis Presley et les Beatles.

La présence de Broadfoot à la radio et à la télévision canadienne couvre plus d'un demi-siècle. Depuis les premiers jours de la télévision de la SRC en 1952, il est apparu à l'émission Wayne & Shuster et à des programmes jeunesse. Dans les années 1960, il s'est produit dans l'excellente comédie montréalaise de la radio anglaise de la SRC Funny You Should Say That et à la télévision anglaise de la SRC dans Comedy Café.

Broadfoot connaît la célébrité de 1973 à 1988 grâce à son rôle dans la comédie primée de la SRC Royal Canadian Air Farce. Il quitte la troupe au bout de quinze ans pour poursuivre une carrière solo, mais il y retourne chaque année comme artiste invité. Les personnages qu'il incarne sont bien connus : Big Bobby Clobber, le hockeyeur inarticulé, David J. Broadfoot le membre du Parliament from Kicking Horse Pass ainsi que l'officier de police qui n'arrive jamais à attraper de malfaiteur, le Sgt. Renfrew de la GRC.

Sa première émission spéciale télévisée Old Enough to Say What I Want présentée en 1996 obtient l'une des cotes d'écoute les plus élevées de la saison. Suivent deux autres émissions spéciales : Old Dog, New Tricks (1999) et First Farewell Tour (2002). Il tient l'antenne pendant longtemps en Angleterre et il fait de fréquentes apparitions aux États-Unis.

Son genre d'humour propre n'aborde ni le racisme ni le sexisme; il provoque le rire par le regard particulier qu'il porte sur tout, des événements mondiaux aux petites choses du quotidien. En tant qu'auteur du genre comique, interprète et caricaturiste politique, il a enrichi la vie culturelle canadienne en racontant notre propre histoire avec esprit et intelligence. Jusqu'à sa décision de ne plus se produire en spectacle, prise en 2006, il a continué de se produire en concert avec des orchestres symphoniques, lors de galas pour des chefs d'État en visite au pays, en spectacles solo à des banquets d'affaires et à des conventions et au cours de visites impromptues à des campements militaires canadiens partout dans le monde. Son autobiographie intitulée Old Enough To Say What I Want est publiée en 2002.

Récipiendaire de nombreux prix dont un Juno pour ses enregistrements de comédies, 13 Actra pour son écriture et son interprétation à la radio et à la télévision et le prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle dans la catégorie comédie, David Broadfoot est officier de l'Ordre du Canada et sergent major honoraire de la Gendarmerie royale du Canada.