Deux-Montagnes

La région est d'abord un lieu de villégiature. Plus tard, en raison de la proximité de Montréal, elle devient une banlieue résidentielle. Le tourisme et l'agriculture, autrefois les piliers de l'économie locale, ont presque disparu. De nos jours, près de 25 p.

Deux-Montagnes

Deux-Montagnes

Deux-Montagnes, ville du Qc; pop. 17 402 (recens. 2006), 17 080 (recens. 2001); const. en 1982. Deux-Montagnes est située à l'extrémité nord-est du lac des Deux-Montagnes, à environ 30 km au nord-ouest de MONTRÉAL. Tout d'abord connue sous le nom de Saint-Eustache-sur-le-Lac (1921), elle devient Deux-Montagnes en 1963. Ce nom, qui remonte à 1674, figure pour la première fois sur une carte de Jean-Baptiste-Louis FRANQUELIN datée de 1684. C'est le nom donné au lac situé en face de Deux-Montagnes et à la seigneurie qui s'étend vers le nord à partir de la rive. On ignore l'origine exacte de ce nom, mais il se rapporte sans doute aux deux sommets les plus élevés du mont Oka, ou au fait que, vu de loin, le lac donne l'impression d'être flanqué par le mont Oka, au nord, et le mont Rigaud, au sud.

La région est d'abord un lieu de villégiature. Plus tard, en raison de la proximité de Montréal, elle devient une banlieue résidentielle. Le tourisme et l'agriculture, autrefois les piliers de l'économie locale, ont presque disparu. De nos jours, près de 25 p. 100 de sa population est anglophone et des établissement scolaires et religieux desservent ces résidants. Depuis 1991, Deux-Montagnes partage des services municipaux avec sa voisine, Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Chaque année, en septembre, la ville est l'hôte du Tournoi international de soccer.